Quel usage les élèves de la 5ème année font d'Internet et des téléphones portables ?

Zorzenon, Carolina ; Telfser, Noémi ; Tardif, Eric (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2010 ; mp5028.

Ce travail porte sur l'utilisation et les représentation qu'on les enfants d'Internet et du téléphone portable. 18 pré-adolescents âgés de 10 et 11 ans ont été interrogés en classe à l'aide d'un questionnaire. Celui-ci est axé sur la manière d'utiliser Internet à la maison ainsi que sur le temps qu'ils y passent. Les différents dangers, le contrôle parental, les téléphones ... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail porte sur l'utilisation et les représentation qu'on les enfants d'Internet et du téléphone portable. 18 pré-adolescents âgés de 10 et 11 ans ont été interrogés en classe à l'aide d'un questionnaire. Celui-ci est axé sur la manière d'utiliser Internet à la maison ainsi que sur le temps qu'ils y passent. Les différents dangers, le contrôle parental, les téléphones portables (qui le paie, la communication par message, les messages violents/blessants) ainsi que les perceptions par opposition à la réalité sur ces différents points sont également traités. Les résultats de notre recherche montrent que la majorité des élèves semble avoir entendu parler des dangers d'Internet par la famille. Ils semblent aussi passer plus de temps sur Internet la semaine que le weekend. Peu d'enfants disent être contrôlés par leurs parents lorsqu'ils vont sur Internet. Dans la classe 13 élèves sur 18 possèdent un téléphone portable. De manière générale, la facture téléphonique des élèves coûte entre 15.- et 30.- par mois, sauf pour un élève qui dit dépasser les 50.- par mois. Les enfants ont tendance à sous-estimer le coût de la facture téléphonique de leurs camarades. Ils semblent ne pas encore être touchés par l'attaque de messages ou de photos choquants ou blessants (ni sur Internet, ni sur le téléphone portable). En ce qui concerne les perceptions des élèves, dans certains cas ils semblent être assez proche de la réalité, comme par exemple dans l'utilisation d'Internet par leurs pairs dans certains domaines (chat, e-mail). Alors que, en ce qui concerne leur perception par rapport à facebook, ils surestiment l'utilisation que leurs pairs en font. Un autre exemple : les recherches personnelles sur Internet sont sous-estimées par rapport à la réalité. Cette étude, malgré les limites (nombre de sujets), permet d'avoir une première estimation sur l'utilisation des médias chez les plus jeunes. Une discussion est effectuée par rapport à d'éventuelles mesures préventives dans ce domaine.