Faculté des sciences économiques et sociales

Two birds, one stone : essays on the values of Swiss forest ecosystem services

Borzykowski, Nicolas ; Zarin, Milad (Dir.) ; Baranzini, Andrea (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel, 2017 ; 2663.

Les forêts fournissent de nombreux services à la population suisse: approvisionnement en bois, activités récréatives, séquestration du carbone et habitat pour la biodiversité comptent parmi les fonctions forestières. Il est reconnu qu'en l'état actuel des choses, l'exploitation du bois contribue à l'entretien des forêts suisses. Ainsi, une intensification raisonnable de sa production... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les forêts fournissent de nombreux services à la population suisse: approvisionnement en bois, activités récréatives, séquestration du carbone et habitat pour la biodiversité comptent parmi les fonctions forestières. Il est reconnu qu'en l'état actuel des choses, l'exploitation du bois contribue à l'entretien des forêts suisses. Ainsi, une intensification raisonnable de sa production serait favorable aux autres services des écosystèmes forestiers. De par sa neutralité carbone, l'attrait du bois comme matériau de construction et pour la production énergétique devrait croître dans le futur. Cependant, dans un contexte de compétition internationale et de restrictions d'exploitation, les prix du bois diminuent et les coûts marginaux de production augmentent. L'industrie forestière suisse n'est ainsi pas disposée à produire plus de bois, malgré les potentiels bénéfices engendrés pour la société.
    Cette thèse de doctorat examine les préférences de la population suisse pour les services des écosystèmes forestiers. Elle applique différentes méthodes d'évaluation, marchande et non-marchande, pour analyser les bénéfices générés par la forêt. Les services non-marchands, comme les activités récréatives ou l'habitat pour la biodiversité sont particulièrement appréciés et la population y attribue une valeur économique très importante. Comme la production de bois génère des externalités positives sur les autres services des écosystèmes forestiers et, comme l'industrie forestière est sensible aux variations de prix, il serait judicieux d'améliorer le système de paiements pour les services écosystémiques des forêts suisses afin d'intégrer ces externalités. En faisant croître la production de bois, ces paiements pourraient assurer la durabilité économique et environnementale des forêts suisses et ainsi faire d'une pierre, deux coups.
    Summary
    Forests provide several valuable services to the Swiss population such as wood, recreational opportunities, carbon sequestration and habitat for biodiversity, among others. Since wood exploitation contributes to forests maintenance, it is acknowledged that a reasonable intensification of wood harvest would benefit other forest ecosystem services in Switzerland. In addition, because of its CO neutrality, wood is expected to take a growing part of the material in construction and energy production. However, in a context of international competition and harvest restrictions, wood prices are pressured downward and marginal costs increase. Hence, the Swiss forest industry is not willing to harvest more wood, despite the associated potential benefits for the society.
    This thesis examines Swiss people preferences regarding forests ecosystem services. It applies different market and non-market valuation methods to analyze how much the Swiss population benefits from the forest. Non-market forest ecosystem services, such as recreation or biodiversity are found to be highly valued. I argue that, since a reasonable wood harvesting creates positive externalities on other forest ecosystem services and, since the forest industry is responsive to prices, a better institutionalized Payment for Ecosystem Services system, by increasing the wood production, could assure both economic and environmental sustainability of Swiss forests and thus kill two birds with the same stone.