Comment l'introduction d'une démarche de pédagogie coopérative peut-elle contribuer à faire évoluer la motivation des apprentis du commerce de détail ?

Ritschel, Véronique ; Pidoux, Marc (Dir.)

Mémoire de Master Advanced Studies (MAS) : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5306.

Le sujet de ce mémoire est la motivation et la pédagogie coopérative, plus spécifiquement "Comment l’introduction d’une démarche de pédagogie coopérative peut-elle contribuer à faire évoluer la motivation des apprentis du commerce de détail ? » La réponse à cette question n’est pas issue d’une approche scientifique et quantitative, elle est réflexive et se base sur... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le sujet de ce mémoire est la motivation et la pédagogie coopérative, plus spécifiquement "Comment l’introduction d’une démarche de pédagogie coopérative peut-elle contribuer à faire évoluer la motivation des apprentis du commerce de détail ? » La réponse à cette question n’est pas issue d’une approche scientifique et quantitative, elle est réflexive et se base sur une expérience qualitative faite en classe. C’est pour l’auteur une occasion de faire partager ses expériences en tant qu’enseignante, dans la gestion d’une classe jugée problématique. Ce travail se base sur des ouvrages traitant de la motivation, de la pédagogie coopérative et de la gestion de classe, ainsi que sur les prémices d’une recherche-action menée au sein d’une classe de l’Ecole Professionnelle Commerciale de Lausanne (EPCL). La première partie de ce mémoire traite des concepts théoriques sur la motivation, telle que la dynamique motivationnelle et la motivation intrinsèque et extrinsèque. J’aborde aussi l’explicitation et les aboutissements désirés de la pédagogie coopérative, ainsi que les ressources à développer au niveau de la didactique et de la conduite de la classe, indispensables à la réussite d’une démarche de pédagogie coopérative. La deuxième partie traite de la mise en œuvre d’une démarche de pédagogie coopérative, à travers les répétitions obligatoires à effectuer dans ma classe jugée problématique en vue des examens finaux. La troisième partie pointe sur les constats effectués au niveau des ressources développées durant l’année, ainsi qu’au niveau de l’expérience de pédagogie coopérative. Pour ce faire, j’ai résumé les points les plus pertinents de mon journal de bord, et j’ai demandé à mes élèves de répondre à un questionnaire pour avoir leur point de vue sur cette nouvelle approche d’enseignement. Si les résultats sont positifs, je suis consciente qu’il ne s’agit que de jalons d’une recherche-action qui devra être développée pour de nouvelles classes dans mon futur en tant qu’enseignante, expérience que je vais poursuivre car j’ai acquis la conviction de son utilité.