Les représentations des enseignants au sujet de la calculatrice comme outil didactique

Dupuis, Coralie ; Bünzli, Luc-Olivier (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5131.

La performance des élèves en mathématiques est affectée par beaucoup de facteurs tels que les normes culturelles, le statut socio- économique et leurs propres attitudes et croyances. Par ailleurs, la connaissance, la performance, les attitudes et croyances des enseignants de mathématiques ont le plus grand impact sur la performance des élèves. Toutefois, malgré le grand nombre de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La performance des élèves en mathématiques est affectée par beaucoup de facteurs tels que les normes culturelles, le statut socio- économique et leurs propres attitudes et croyances. Par ailleurs, la connaissance, la performance, les attitudes et croyances des enseignants de mathématiques ont le plus grand impact sur la performance des élèves. Toutefois, malgré le grand nombre de recherches menées montrant les enjeux de l’utilisation de la calculatrice en classe, les enseignants restent sceptiques et, souvent, ne trouvent pas le rôle de cet artefact dans l’enseignement des mathématiques. En effet, la calculatrice est souvent associée à l’inaptitude des élèves à calculer. Pourtant, la calculatrice peut apporter une réelle plus-value dans l’apprentissage des mathématiques, aussi bien pour les élèves en difficultés que pour ceux qui ont de la facilité. En effet, elle permet d’approcher un éventail de problèmes plus large et plus complexe pour les élèves ayant de la facilité et, pour les élèves ayant de la difficulté, elle facilite leur travail en leur permettant de se concentrer davantage sur le raisonnement que sur le calcul. Et ces deux facettes ne sont pas les seuls avantages que possède cet artefact dans l’apprentissage des mathématiques. Afin de vérifier si les enseignants sont aussi sceptiques sur l’usage de la calculatrice en classe, ce travail s’intéresse aux représentations qu’ont les enseignants au sujet de la calculatrice. Sont-elles aussi négatives qu’on peut le croire ? Cette recherche questionne les enseignants, dans une première partie, sur leur parcours et leurs habitudes personnelles sur l’utilisation de cet outil. Puis, dans une seconde partie, les enseignants seront questionnés sur les habitudes vis à vis de la machine à calculer, en classe. Finalement, cette recherche interrogera les connaissances littéraires que possèdent les enseignants au sujet de la calculatrice. Cette recherche va donc mettre en exergue les représentations des enseignants à l’égard de la calculatrice. Bonne, mauvaise ou mitigée, cette recherche nous permettra de mieux comprendre la perception des enseignants sur cet outil.