Eveiller la solidarité et le respect de l'autre au travers d'une correspondance scolaire au CYP2

Gabus, Céline ; Clavel Raemy, Lucy (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5116.

Ce mémoire professionnel s’intéresse à la thématique de la correspondance scolaire et à ses effets sur les élèves. En effet, cette recherche a pour objectifs de conduire un échange d’une durée d’un an avec une classe du Burkina Faso et d’analyser l’évolution des représentations que les élèves suisses se faisaient au sujet de deux valeurs, telles que la solidarité et... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire professionnel s’intéresse à la thématique de la correspondance scolaire et à ses effets sur les élèves. En effet, cette recherche a pour objectifs de conduire un échange d’une durée d’un an avec une classe du Burkina Faso et d’analyser l’évolution des représentations que les élèves suisses se faisaient au sujet de deux valeurs, telles que la solidarité et le respect de l’autre. C’est donc en comparant deux dessins imaginés par les élèves en début et en fin de projet sur les deux valeurs travaillées, qu’il est possible de mesurer l’impact d’une telle pratique en classe. Ce mémoire professionnel porte également sur les compétences transversales développées par les élèves tout au long du projet. Il est effectivement opportun et cohérent de pratiquer une pédagogie coopérative sur la base d’une correspondance scolaire. Cette habilité n’est pas innée chez eux et le fait de conduire plusieurs séquences sur cette base permet de travailler cette compétence primordiale pour aboutir à un climat de classe propice aux échanges et à la collaboration. Je conseille donc à tous les enseignants qui souhaitent développés des compétences civiques chez leurs élèves de conduire un projet comme celui-ci. Son aboutissement, qui a consisté à mener une récolte de dons en faveur du l’école du Burkina Faso a permis de nombreuses réalisations dans ce cadre et a eu un impact bénéfique sur tous les acteurs impliqués. La composante de l’interculturalité, omniprésente dans ce contexte, permet une ouverture au monde par les élèves. Les échanges ne sont que plus riches et les répercussions ne peuvent être que positives.