Les fractions au secondaire II

Bonanomi, Andrea ; Cretegny, Karine ; Clivaz, Stéphane (Dir.)

Mémoire de master of advanced studies : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5217.

Cette étude a pour but d'établir un bilan des connaissances des gymnasiens autour du thème des fractions. Nous avons eu à disposition un échantillon d'environ 150 élèves répartis en plusieurs niveaux et classes. Nous nous sommes inspirés de Rouche (1998) et des questions du LMT 2008 pour élaborer un questionnaire qui comporte deux parties : une axée sur les représentations... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    Cette étude a pour but d'établir un bilan des connaissances des gymnasiens autour du thème des fractions. Nous avons eu à disposition un échantillon d'environ 150 élèves répartis en plusieurs niveaux et classes. Nous nous sommes inspirés de Rouche (1998) et des questions du LMT 2008 pour élaborer un questionnaire qui comporte deux parties : une axée sur les représentations composée de quatre questions et une deuxième plus calculatoire composée elle aussi de quatre questions. Ce questionnaire a été créé dans le but de mieux cerner les connaissances des élèves sur le sujet, ainsi que d'analyser la corrélation entre les représentations et les capacités calculatoires. Nous nous sommes aussi interrogés sur une éventuelle progression des connaissances en matière de fraction selon le niveau mathématique des élèves et leur position dans le cursus gymnasial. Nos résultats montrent que même dans un sujet fondamental et de base comme celui des fractions, nombreux sont les gymnasiens qui montrent des difficultés. Il existe une progression des connaissances des élèves sur les fractions lors de leur cursus gymnasial. Cette progression est plus intense au niveau du calcul mais non négligeable au niveau des représentations. Une corrélation positive entre représentations des fractions et capacité calculatoire avec les fractions a été remarquée, même si l'amplitude de cette corrélation n'est pas aussi grande qu'espérée. On peut toutefois remarquer que les élèves ayant de « bonnes » représentations montrent moins de problèmes de calcul avec les fractions. Etant donné les difficultés remarquées et la possibilité de progresser des élèves, travailler ce sujet même au niveau du secondaire II aurait un sens et probablement un effet sur nos élèves.