Approche systémique en milieu scolaire : un modèle pour comprendre, des outils pour agir : application du modèle solutionniste à l'école

Luisier, Myriam ; Martin, Daniel (Dir.)

Mémoire de master spécialisé : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2010 ; mp5440.

Nous savons aujourd’hui la place pertinente que peut avoir l’approche systémique en milieu scolaire. Elle est, depuis quelques années, l’outil privilégié de certains psychologues scolaires et commence à devenir un modèle de pensée de nos dirigeants de l’instruction publique. Ma préoccupation a été de questionner de quelle manière – dans une posture d’enseignante... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Nous savons aujourd’hui la place pertinente que peut avoir l’approche systémique en milieu scolaire. Elle est, depuis quelques années, l’outil privilégié de certains psychologues scolaires et commence à devenir un modèle de pensée de nos dirigeants de l’instruction publique. Ma préoccupation a été de questionner de quelle manière – dans une posture d’enseignante spécialisée MCDI (Maîtresse de classe de développement Itinérante) – cette approche peut-elle être utilisée dans ma pratique quotidienne : que ce soit en classe avec les élèves, ou lors de collaboration avec mes collègues enseignants titulaires. Au milieu des nombreux sujets d’étude et de recherche possibles sur ce vaste thème, j’ai choisi de porter mon regard et mon analyse sur l’application du modèle de L’approche centrée sur les solutions appelée également solutionnisme. L’interprétation des difficultés des élèves est trop souvent comprise en termes d’événements familiaux (difficultés ou situation particulière des parents : problèmes sociaux, divorces, maladies) ou de personnalité de l’élève (impulsivité, hyperactivité, troubles du comportement, de la personnalité). N’ayant aucune prise sur ces facteurs, il devient alors difficile de se sentir concerné afin de pouvoir agir. Contrairement à ces idées reçues, Steve de Shazer, à l’origine du modèle, soutient qu’il n’est pas nécessaire de connaître ni de comprendre l’origine du problème pour construire des solutions. Cette posture innovante, modifie considérablement le regard porté sur les difficultés scolaires et permet,bien souvent, de (re)mettre en mouvement des situations figées dans l’échec. En tant qu’enseignant, cette approche propose des pistes d’actions concrètes qui permettent d’agir « ici et maintenant », en mettant l’accent sur l’action et sur le changement.