Faculté des sciences économiques et sociales

Penser la montagne en Corée : Perception et utilisation sociale et politique du système montagneux (Xe - fin XIXe siècle)

Florin, Ian ; Debarbieux, Bernard (Dir.) ; Rudaz, Gilles (Codir.)

Mémoire de bachelor : Université de Genève, 2012.

La montagne occupe depuis longtemps une place de choix dans les discours à vocation cosmogonique en Corée. A la fois scène centrale de nombreux anciens mythes de fondation coréens et objet d’adoration shamanique, la montagne est déjà avant le Xe siècle porteuse de qualités sacrales et protectrices. La diffusion des théories géomantiques d’importation chinoise au Xe siècle... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La montagne occupe depuis longtemps une place de choix dans les discours à vocation cosmogonique en Corée. A la fois scène centrale de nombreux anciens mythes de fondation coréens et objet d’adoration shamanique, la montagne est déjà avant le Xe siècle porteuse de qualités sacrales et protectrices. La diffusion des théories géomantiques d’importation chinoise au Xe siècle apporte une nouvelle dimension dans la façon de penser la montagne en Corée. Les montagnes sont reliées en chaînes qui, couplées aux cours d’eau, forment un réseau qui diffuse l’énergie péninsulaire dans toute la nation. Le Mont Paektu, sommet du nord-est de la péninsule, est institué comme origine du système géomantique et est utilisé par les rois du Koryŏ et du Chosŏn pour diviniser leurs dynasties respectives en s’appropriant les qualités symboliques associées au Mont Paektu. A la lumière de quelques matériaux géographiques, ce travail examine les évolutions dans la conception des montagnes et leur utilisation politique et sociale depuis le royaume du Koryŏ jusqu’à la période Chosŏn.
    Summary
    In Korea the mountain is since long a privileged topic in the speeches on the subject of cosmogony. Being the central scene of numerous ancient Korean foundation myths, as well as the object of shamanic adoration, the mountain possesses sacral and protective qualities already prior to the tenth century. The spreading of geomantic theories imported from China in the tenth century brought a new dimension to the way in which to consider the mountain in Korea. The mountains are connected in chains which, together with watercourses, form a net which diffuses the peninsular energy in the whole nation. The Mount Paektu, summit of the north-east of the peninsula, is instituted as the origin of the geomantic and is used by the kings of Koryŏ and Chosŏn in order to render divine their dynasties through the appropriation of the symbolic qualities associated with Mount Paektu. In the light of some geographic materials, this work examine the evolutions in the conceptions of the mountains and their political and social utilization ever since the time of the kingdom of Koryŏ until the period of Chosŏn.