Inégalités sociales et enseignement de la culture générale dans une école professionnelle

Pfluger, Yoann ; Losego, Philippe (Dir.)

Mémoire de master of advanced studies : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5089.

Comment tenir compte des acquis théoriques en sociologie de l'éducation dans une pratique professionnelle d'enseignant? Plus précisément, que peut faire, que devrait faire, un enseignant de culture générale dans une école professionnelle par rapport aux inégalités scolaires? Les inégalités scolaires doivent être prises en compte dans les écoles professionnelles du fait qu'une... Di più

Aggiungi alla tua lista
    Résumé
    Comment tenir compte des acquis théoriques en sociologie de l'éducation dans une pratique professionnelle d'enseignant? Plus précisément, que peut faire, que devrait faire, un enseignant de culture générale dans une école professionnelle par rapport aux inégalités scolaires? Les inégalités scolaires doivent être prises en compte dans les écoles professionnelles du fait qu'une part importante des élèves en est victime et parce que cela fait partie du mandat politique de l'enseignement de la culture générale. Cependant, la culture scolaire constituant elle-même un facteur d'inégalités, puisqu'elle défavorise les élèves de classes populaires, n'est-il pas injuste de dispenser un enseignement fondé sur cette culture? Le propos du présent travail est qu'il est néanmoins dans l'intérêt des élèves et de la communauté de la transmettre à tous, afin de favoriser une meilleure intégration. La réflexion qui suit envisage les inégalités scolaires et sociales sous l'angle de trois axes théoriques: l'approche statistique de ces inégalités, les théories du rapport au savoir et la question de la transmission du rapport à l'écrit. Quelles sont, dès lors, les inégalités les plus importantes qu'un enseignant de culture générale dans une école professionnelle doit prendre en compte? La conclusion du travail soutient qu'il s'agit principalement des inégalités de capital culturel (transmis) et du degré de légitimé dont dispose l'enseignement de la culture générale chez les apprentis. Pour agir sur ce dernier point, il convient de prendre en compte plusieurs acteurs de la socialisation des apprentis comme les pairs, les maîtres professionnels et les maîtres d'apprentissage. Plusieurs pistes allant dans ce but sont proposées à la fin du travail.