Analyse des critères nutritionnels de l'industrie alimentaire destinés à la régulation de la publicité chez l'enfant : travail de Bachelor

Guadagnolo, Elisabeth ; Marti, Alicia ; Jotterand, Corinne (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de santé Genève, 2017.

Introduction : En Suisse, 19 % des jeunes âgés de 0 à 18 ans sont en surpoids et 4 % souffrent d’obésité. La problématique de l’excès pondéral chez les enfants est importante, car elle a un impact direct sur la santé à l’âge adulte. L’une de ces causes est l’exposition à la publicité alimentaire. Suite à cette observation, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et... More

Add to personal list
    Résumé
    Introduction : En Suisse, 19 % des jeunes âgés de 0 à 18 ans sont en surpoids et 4 % souffrent d’obésité. La problématique de l’excès pondéral chez les enfants est importante, car elle a un impact direct sur la santé à l’âge adulte. L’une de ces causes est l’exposition à la publicité alimentaire. Suite à cette observation, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les industries alimentaires suisses (Swiss Pledge) ont développé des grilles de critères nutritionnels pour réguler le marketing alimentaire auprès des enfants âgés de moins de 12 ans. But : Le but principal de ce travail de Bachelor est d’évaluer si les critères nutritionnels proposés par la Swiss Pledge et par l’OMS peuvent être appliqués au marché suisse. Le but secondaire est d’évaluer si les critères nutritionnels des industries alimentaires correspondent aux apports nutritionnels recommandés des enfants appartenant à des tranches d’âges différentes (de 1 à 12 ans). Méthode : Deux cent septante produits alimentaires ont été sélectionnés pour former un échantillon. Les critères nutritionnels de l’OMS et de la Swiss Pledge ont été analysés à l’aide de cet échantillon afin d’évaluer l’autorisation et l’interdiction de publicité des produits. Les valeurs nutritionnelles de référence de diverses sociétés savantes pour les enfants âgés de 1 à 12 ans ont été recensées. Ensuite, elles ont été comparées aux critères nutritionnels définis par les industries alimentaires. Résultats : L’analyse des deux grilles nutritionnelles à travers l’échantillon a montré que 20 % des produits alimentaires sont interdits de publicité selon la grille de l’OMS, tandis que 38 % sont interdits selon la grille de la Swiss Pledge. Les critères de l’OMS permettent de diminuer sensiblement la promotion des produits à faible valeur nutritionnelle. La comparaison des critères des industries alimentaires avec les valeurs nutritionnelles de référence des enfants montre que la moitié des catégories alimentaires a un ou plusieurs critères nutritionnels qui dépassent les apports journaliers recommandés des enfants dans toutes les tranches d’âge (de 1 à 12 ans). Conclusion : Les critères nutritionnels de la Swiss Pledge permettent d’autoriser de publicité davantage d’aliments à faible valeur nutritionnelle. Ils présentent donc plus de lacunes comparés aux critères de l’OMS. Par conséquent, la grille nutritionnelle de l’OMS est plus adaptée pour la régulation de la publicité des denrées alimentaires suisses. L’instauration d’un marketing alimentaire responsable, strict et contrôlé est nécessaire afin de protéger un maximum les enfants. Ainsi, des stratégies futures doivent être mises en place afin de trouver des compromis entre les industriels et les instances politiques. Finalement, une approche impliquant de multiples stratégies