Paroles et regards de jeunes : comment le quartier peut-il devenir un lieu de socialisation pour les jeunes ?

Gachon, Jennifer ; Beuchat, Séverine ; Tanner, Mirto (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de travail social de Genève, 2012.

La période de l’adolescence est devenue, dans notre société occidentale actuelle, centre de polémiques diverses. L’image véhiculée par les médias n’arrange en rien cette situation, et nous pensons qu’elle est même en partie responsable. L’un des centres de tensions entre les adolescents et les adultes est la fréquentation des espaces publics, tels que préaux d’école, parcs,... Di più

Aggiungi alla tua lista
    Résumé
    La période de l’adolescence est devenue, dans notre société occidentale actuelle, centre de polémiques diverses. L’image véhiculée par les médias n’arrange en rien cette situation, et nous pensons qu’elle est même en partie responsable. L’un des centres de tensions entre les adolescents et les adultes est la fréquentation des espaces publics, tels que préaux d’école, parcs, etc. Afin d’évoquer une problématique globale, la socialisation des jeunes, nous avons choisi de nous intéresser au local, et avons ciblé un quartier bien particulier. « Paroles et regards de jeunes » nous emmène à la découverte d’un quartier populaire, vivant et multiculturel, où les jeunes font des bêtises, comme cela a toujours été, mais nous montrent bien d’autres facettes de leur vie. Nous avons rencontré cinq jeunes, Béchir, Besnik, Besart, Richard et Durim, qui ont accepté de témoigner et nous parler de leur réalité, leur passion, leurs amis, leurs « coups de gueule », leurs besoins, leur regard sur la société et les difficultés qu’ils rencontrent. Cinq professionnels témoignent également. Ils partagent leurs pratiques, leurs expériences, leurs apprentissages et nous font découvrir une facette de cette population trop souvent oubliée. Ce travail de recherche amène des pistes de réflexion, à propos d’un modèle de socialisation, au travers d’un quartier soutenant et sur lequel ces jeunes peuvent se reposer afin de se construire et pouvoir intégrer le monde des adultes au mieux. Nous voulons montrer qu’ils ne sont pas seuls responsables de tous les maux dont les médias et la société les accuse.