Chaussures minimalistes : quelle influence sur le taux de blessures et les douleurs ? : travail de bachelor

Barras, Camille ; Donnet, Virginie ; Cuvelier, Virginie (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de santé Genève, 2017.

INTRODUCTION : Depuis quelques dizaines d’années, la course à pied est un sport à la popularité grandissante. Toutefois, sa pratique n'est pas sans risque et les blessures inhérentes à ce sport interpellent. Les avantages de la chaussure standard sont remis en question avec l'essor de la chaussure minimaliste. PROBLÉMATIQUE: Évaluer le taux de blessures et l’intensité de la douleur... More

Add to personal list
    Résumé
    INTRODUCTION : Depuis quelques dizaines d’années, la course à pied est un sport à la popularité grandissante. Toutefois, sa pratique n'est pas sans risque et les blessures inhérentes à ce sport interpellent. Les avantages de la chaussure standard sont remis en question avec l'essor de la chaussure minimaliste. PROBLÉMATIQUE: Évaluer le taux de blessures et l’intensité de la douleur ressentie chez les coureurs récréatifs, lors d’une transition de chaussures standard vers des chaussures minimalistes. MÉTHODE : Nous avons consulté les bases de données Medline via PubMed, Cinahl, PEDro, Embase, Cochrane Library, LiSSa, BDSP et Kinedoc. La stratégie de recherche utilisée comprenait des combinaisons de mots-clefs et de termes bruts concentrées sur trois thèmes: la course à pied, les chaussures minimalistes et les blessures. Trois études ont été retenues: deux études randomisées controlées et une étude prospective. Leurs qualités ont été évaluées avec l’échelle PEDro et la checklist CONSORT. RÉSULTATS : Au sujet du risque de blessures, la différence entre les groupes chaussures conventionnelles et chaussures minimalistes est non significative, même si elle tend vers un nombre plus important de blessés lors de la transition vers les chaussures minimalistes. En ce qui concerne les douleurs globales, celles-ci ne diffèrent pas entre les groupes. Par contre, nous observons que le coureur effectuant une transition vers les chaussures minimalistes peut subir des douleurs plus importantes, au mollet et au tibia principalement. CONCLUSION : Le respect d’une transition lente semble diminuer le risque de blessures. Cependant, des études complémentaires seraient nécessaires afin d’établir des directives sur la protection des coureurs pendant cette période.