La question des surnuméraires à la Cinémathèque suisse : réflexion et application sur le matériel d’exploitation émis par les distributeurs de films

Schnegg, Marie ; Rezzonico, Ariane (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2017 ; TDB 2350.

Objectif : Le Département Non-Film de la Cinémathèque suisse nous a confié un mandat portant sur le traitement des surnuméraires au sein de cette institution et plus spécifiquement sur les dossiers de presse conservés par le secteur bibliothèque et médiathèque. Méthodologie : Nous avons adopté une méthodologie en trois volets : Nous avons tout d’abord réalisé un état des lieux... More

Add to personal list
    Résumé
    Objectif : Le Département Non-Film de la Cinémathèque suisse nous a confié un mandat portant sur le traitement des surnuméraires au sein de cette institution et plus spécifiquement sur les dossiers de presse conservés par le secteur bibliothèque et médiathèque. Méthodologie : Nous avons adopté une méthodologie en trois volets : Nous avons tout d’abord réalisé un état des lieux de la Cinémathèque suisse afin de comprendre son contexte. Pour cela, nous avons rencontré un représentant de chaque secteur du Département Non-Film. Ensuite, nous avons procédé à un état de l’art en consultant, en premier lieu, la littérature professionnelle puis en rencontrant des personnes issues des institutions du monde de l’information documentaire ou en les contactant par le biais d’un questionnaire. Grâce aux données recueillies et analysées, nous avons finalement réalisé un graphique de traitement des surnuméraires en nous basant sur les dossiers de presse. Résultats : La revue de la littérature, les témoignages recueillis auprès des professionnels ainsi que l’enquête menée dans diverses institutions du domaine de l’information documentaire nous ont confirmé l’utilité d’une gestion réfléchie des surnuméraires. Mais, nous avons également appris que, bien que ce phénomène soit assez courant dans les institutions, peu d’entre elles peuvent se permettre de consacrer du temps et dépenser de l’argent pour s’occuper de documents à double. Dans les bibliothèques de type patrimonial, la question des surnuméraires est d’autant plus importante qu’elle touche à l’essence même de la conservation des documents. Celles-ci sont confrontées plus que jamais au dilemme cornélien de conserver des doubles par crainte de perdre le document original, de ne pas les garder du tout par manque de place ou encore, de n’en conserver qu’une partie. Cette dernière solution, demandant beaucoup de temps et de réflexions, est rarement envisagée dans les institutions. Originalité : À notre connaissance, il s’agit de la première réflexion sous forme d’étude portant sur les surnuméraires et leur traitement. Mots-clés : Cinémathèque, bibliothèque patrimoniale, politique de collection, surnuméraires, désherbage, critères de désélection.