Faculté des lettres et sciences humaines

Les lieux de l'interaction : fréquentation du stade et intégration sociale à Neuchâtel

Besson, Roger ; Piguet, Etienne (Dir.) ; Moine, Alexandre (Codir.) ; Bromberger, Christian (Codir.) ; Matthey, Laurent (Codir.) ; Minca, Claudio (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel, 2012.

Au cours du mois de février 2007, Neuchâtel célèbre l’inauguration d’un stade de football flambant neuf. Pour le club de Neuchâtel Xamax, qui fait face à des difficultés économiques chroniques, cette infrastructure laisse miroiter un avenir prometteur. On vante alors sans retenue le plus grand confort de la nouvelle enceinte que l’on décrit comme un lieu convivial et propice à la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Au cours du mois de février 2007, Neuchâtel célèbre l’inauguration d’un stade de football flambant neuf. Pour le club de Neuchâtel Xamax, qui fait face à des difficultés économiques chroniques, cette infrastructure laisse miroiter un avenir prometteur. On vante alors sans retenue le plus grand confort de la nouvelle enceinte que l’on décrit comme un lieu convivial et propice à la rencontre, sensé attirer un public toujours plus nombreux pour de longs après-midis festifs consacrés au spectacle du football. Analyser l’impact social réel de la modernisation de ce type d’infrastructure s’apparente toutefois à un exercice d’équilibriste. Il implique non seulement une réflexion critique sur des attributs qui peuvent être considérés comme « socialement vertueux » pour la collectivité, mais nécessite également de décrypter le fonctionnement du lieu dans toute sa complexité. Dès lors, cette recherche passe au préalable par la construction d’un outil théorique et méthodologique permettant d’organiser l’étude du « potentiel intégrateur » d’un tel type d’espace. Dans le cadre d’une analyse portant sur le stade de football, l’utilisation de cette grille de lecture nous montre alors que, à Neuchâtel, ce lieu joue un rôle social plutôt important. Fondée sur différentes sources (enquêtes par questionnaire, statistiques relatives aux affluences, analyse des discours sur un forum de discussion en ligne, etc.), la comparaison des situations qui caractérisent l’ancienne et la nouvelle infrastructure conduit néanmoins à tirer un bilan nuancé du processus de modernisation.