Distinguer l’éthique référentielle de l’éthique inférentielle, ou comment la question du fondement éthique modifie l’analyse d’un cas d’éthique professionnelle en milieu scolaire

Heinzen, Samuel

In: Education et francophonie, 2017, vol. 45, no. 1, p. 14-27

Dès lors que se pose la question du fondement de l’éthique, se pose également le postulat de l’existence ou non de ce fondement. Dans le cadre scolaire, si le postulat de l’existence de ce fondement est admis, il permettra de justifier une prise de décision, assumant ainsi son rôle de fondement. La question de savoir comment prendre une décision sans recourir à un tel fondement... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Dès lors que se pose la question du fondement de l’éthique, se pose également le postulat de l’existence ou non de ce fondement. Dans le cadre scolaire, si le postulat de l’existence de ce fondement est admis, il permettra de justifier une prise de décision, assumant ainsi son rôle de fondement. La question de savoir comment prendre une décision sans recourir à un tel fondement postulé revient à formuler la possibilité d’une éthique inférentielle, c’est-à-dire sans fondement, opposée à une éthique référentielle, c’est-à-dire avec fondement. En appliquant cette distinction à un cas réel d’éthique scolaire, on peut commencer à s’interroger au sujet de la vigilance éthique des recherches en éducation sur des problématiques éthiques.