Le concept de soi d’élèves vaudois bénéficiant de mesures d’aide

Lannutti, Alessia ; Porchet, Sarah ; Martinet, Catherine (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2017 ; mp7391.

Dans le cadre de l’école ordinaire, certains élèves bénéficient mesures d’aide qu’ils soient diagnostiqués avec un trouble spécifique de l’apprentissage ou non. Dans le cadre de ce travail, nous avons cherché à savoir si le bien-être des élèves qui bénéficient de ces mesures d’aide diffère du bien-être des élèves qui ne bénéficient pas de mesures d’aide. Nous avons... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    Dans le cadre de l’école ordinaire, certains élèves bénéficient mesures d’aide qu’ils soient diagnostiqués avec un trouble spécifique de l’apprentissage ou non. Dans le cadre de ce travail, nous avons cherché à savoir si le bien-être des élèves qui bénéficient de ces mesures d’aide diffère du bien-être des élèves qui ne bénéficient pas de mesures d’aide. Nous avons effectué notre recherche avec une classe de 1-2H, une classe de 7H et une classe de 8H. Pour cela, les élèves ont été soumis à un questionnaire inspiré de celui du concept de soi (CoSoi) créé par Bless, Bonvin & Schuepbach (2005). Ce questionnaire « Moi et l’école » nous a permis de mesurer le bien-être des élèves à travers une sélection de quatre dimensions qui selon nous, définissent le concept du bien-être à l’école : l’estime de soi face aux autres, le bien-être à l’école, la jalousie face aux autres et les compétences sociales. La légitimité de notre travail réside dans le fait qu’aucune étude d’évaluation du bien-être à l’école n’ait encore été menée en comparant des élèves bénéficiant de mesures d’aide et des élèves n’en bénéficiant pas. Plusieurs études s’intéressaient aux performances scolaires, aux redoublants ou encore aux élèves présentant des troubles spécifiques des apprentissages, mais aucune ne se centrait sur le bien-être de tous les élèves. Les résultats nous ont permis d’obtenir des informations pertinentes et intéressantes sur le bien-être des élèves interrogés, néanmoins, ces résultats restent modestes au vu du nombre restreint de participants.