Les représentations des enseignant-e-s envers les parents d’élèves diffèrent-elles en fonction du milieu socio-économique des familles ?

Eeckhout, Seline ; Gagnage, Virginie ; Chenal, Paola (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2017 ; mp7272.

Ce mémoire professionnel s’intéresse aux relations entre l’école et la famille. A travers cette recherche qualitative, nous tentons de répondre à la question suivante : Les représentations des enseignant-e-s envers les parents d’élèves diffèrent-elles en fonction du milieu socio-économique des familles ? En effet, nous nous intéressons aux représentations des enseignant-e-s et... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire professionnel s’intéresse aux relations entre l’école et la famille. A travers cette recherche qualitative, nous tentons de répondre à la question suivante : Les représentations des enseignant-e-s envers les parents d’élèves diffèrent-elles en fonction du milieu socio-économique des familles ? En effet, nous nous intéressons aux représentations des enseignant-e-s et au milieu socio-économique des familles car ce sont des facteurs contribuant aux inégalités scolaires. Afin d’y répondre, nous avons émis trois hypothèses. La première concerne la disponibilité des parents, la deuxième la sollicitation et la remise en question des choix pédagogiques et la dernière l’implication scolaire. Pour pouvoir valider ou réfuter ces hypothèses, nous avons récolté des données par le biais d’entretiens semi-directifs menés avec des enseignant-e-s de cycle 2. Suite à leur retranscription, nous avons regroupé les propos des enquêté-e-s selon les thématiques suivantes : la communication ; la confiance, les rôles et l’éducation ; l’implication scolaire ; les entretiens et les réunions de parents. L’analyse et la synthèse des résultats montrent qu’effectivement, les représentations des enseignant-e-s sont influencées par les milieux socio-économiques. Ainsi, la plupart des enquêté-e-s pensent que les parents issus de milieux socio-économiques favorisés se rendent plus disponibles que les parents issus de milieux défavorisés, que ces derniers sont moins impliqués d’un point de vue scolaire mais aussi qu’ils sollicitent moins l’enseignant-e. Cependant, en approfondissant le sujet, nous nous apercevons que les représentations sont propres à chacun, c’est pourquoi il est judicieux de s’y intéresser de manière plus détaillée.