Quelle représentation sociale ont les étudiant-e-s de la HEP en français des élèves du 3e cycle en niveau 1 et du travail avec eux-lles ?

Di Rosa, Aline ; Ticon, José (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2017 ; mp7376.

La Loi sur l'enseignement obligatoire est entrée en vigueur en 2013 dans le canton de Vaud. Parmi les nombreux changements qu'elle induisait figurait le passage d'une répartition, dans le 3ème cycle, de trois à deux voies : la Voie Secondaire Baccalauréat (VSB) est devenue la Voie Prégymnasiale (VP), tandis que la Voie Générale (VG) correspond à la Voie Secondaire à Option (VSO) et la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La Loi sur l'enseignement obligatoire est entrée en vigueur en 2013 dans le canton de Vaud. Parmi les nombreux changements qu'elle induisait figurait le passage d'une répartition, dans le 3ème cycle, de trois à deux voies : la Voie Secondaire Baccalauréat (VSB) est devenue la Voie Prégymnasiale (VP), tandis que la Voie Générale (VG) correspond à la Voie Secondaire à Option (VSO) et la Voie Secondaire Générale (VSG). Dans la Voie Générale, les élèves sont à présent réparti-e-s par niveaux en français, en mathématiques et en allemand. Le niveau 1 correspond ainsi aux « exigences de base » (LEO, 2011). Les étudiant-e-s actuellement à la HEP Vaud sont les enseignant-e-s de demain. Dans notre étude, nous nous sommes intéressée à la représentation qu'ont ces nouveaux-lles enseignant-e-s des élèves orienté-e-s en niveau 1 en français ainsi que du travail avec eux-lles. D'un côté, nous avons cherché à connaître la représentation qu'ont les enseignant-e-s des élèves en niveau 1 en les questionnant sur la performance, l'investissement hors de l'école, le comportement, la motivation, le rythme de travail, l'estime de soi et la perfectibilité de ces élèves ainsi qu'en les invitant à comparer ces dernier-ère-s à ceux-lles orienté-e-s en VP et en niveau 2. Il s'agit de savoir si les enseignant-e-s ont une représentation négative de ces élèves. Cette dernière pourrait entraîner un effet Pygmalion néfaste pour les élèves. D'un autre côté, nous avons tenté de connaître les adaptations que ces enseignant-e-s mettent en place pour ces groupes au niveau de leur approche didactique, de leur attitude, des évaluations et des devoirs. L'objectif est alors de voir si les étudiant-e-s baissent leurs exigences et s'ils-elles comptent utiliser les découvertes effectuées en didactique du français, cette dernière étant née de la volonté de lutter contre l'échec scolaire et l'influence du milieu socio-culturel duquel les élèves sont originaires.