La différence culturelle à l'école : l'exemple du gymnase de la Broye

Briki Ticli, Safa ; Gilliard, Patrick (Dir.)

Mémoire de Master Advanced Studies (MAS) : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5300.

Le mémoire est centré sur la problématique de la rencontre avec la différence culturelle à l’école. Une première partie situe la question de l'identité et de la différence. Une seconde partie traite quelques cas d’analyses, remarques personnelle, visions diverses…. Bref, le mémoire met en question la différence culturelle : Est-elle un nouveau malaise dans l’école ou une... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le mémoire est centré sur la problématique de la rencontre avec la différence culturelle à l’école. Une première partie situe la question de l'identité et de la différence. Une seconde partie traite quelques cas d’analyses, remarques personnelle, visions diverses…. Bref, le mémoire met en question la différence culturelle : Est-elle un nouveau malaise dans l’école ou une source de bien être ? Comment rompre avec les stéréotypes et les préjugés des apprenants sur les origines de leurs camarades ? La différence culturelle est-elle considérée comme un atout ou un handicap? Est ce que la pédagogie interculturelle est appliquée? Quel espace prend l’altérité à l’école ?... Nul ne peut nier que le brassage et le métissage fait partie de la société hétérogène suisse. Ce mémoire est une petite enquête au GYB de la Broye pour investiguer la perception de la différence dans ce paysage scolaire. A l’école, chaque enseignant se trouve confronté à une diversité culturelle, le défi sera de répondre aux différentes attentes des élèves en appliquant une pédagogie interculturelle qui ouvre des portes de dialogue et compréhension. Grâce à cette pédagogie, les élèves peuvent avoir un « voyage de découverte » sur l’autre, sa culture, ses croyances et ses modes de vie. Cette pédagogie œuvre pour l’ouverture, la tolérance, le dialogue, l’échange…Elle peut éveiller et entretenir un esprit de curiosité et d’ouverture à la diversité culturelle. Elle favorise le climat de la paix sociale et lutte contre toutes les formes de discrimination et stéreotypes. Elle fonctionne comme zone franche entre soi et l’autre. Elle évoque une zone instable et transitoire de négociation entre intérieur et extérieur, connu et inconnu, imaginable et imaginable. Mes recherches se sont effectuées au gymnase de la Broye qui est un paysage scolaire hétérogène. L’école est une partie organique de la structure sociale globale, elle doit remettre en question le fonctionnement de l’école et son adaptation à la société hétérogène. Malheureusement, l’application d’une pédagogie interculturelle reste faible voir absente et les débats culturels à l’école sont rares et insuffisants.