Quelles sont les attitudes d'enseignants du primaire et du secondaire relativement à l'intégration et à l'inclusion scolaire ?

Kägi, Lydia ; Doudin, Pierre-André (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2011 ; mp5125.

L’inclusion auprès des élèves en difficulté est devenue l’une des principales priorités en éducation. L’accord intercantonal (CDIP) vise dans un futur proche, à développer l’inclusion en classe régulière d’élèves présentant des difficultés particulières. Ceci aura de nombreuses répercussions sur la pratique des enseignants en classe ordinaire. Même si à l’heure... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L’inclusion auprès des élèves en difficulté est devenue l’une des principales priorités en éducation. L’accord intercantonal (CDIP) vise dans un futur proche, à développer l’inclusion en classe régulière d’élèves présentant des difficultés particulières. Ceci aura de nombreuses répercussions sur la pratique des enseignants en classe ordinaire. Même si à l’heure actuelle nous ne pouvons pas encore parler d’inclusion dans le système scolaire vaudois, la politique tend vers ce concept et encourage les enseignants à opter pour des solutions intégratives plutôt que séparatives. Dans ce mémoire, nous nous penchons sur les attitudes actuelles des enseignants du primaire et des enseignants du secondaire relativement à l’intégration et à l’inclusion scolaire. Notre recherche quantitative a été menée auprès de 49 enseignants. Après une revue de la littérature qui nous éclaire sur les différents concepts en jeu, nous exposons nos résultats et les confrontons avec les différentes recherches menées dans ce domaine. Ainsi, notre mémoire permet de cibler les croyances, les craintes et les réticences des enseignants dans ce nouveau défi et de voir comment une intégration et à plus long terme, une inclusion « intelligente » et réaliste pourrait être mise en œuvre.