Investigation de l’apprentissage du vocabulaire anglais par les préfabriqués

Allaire, Tomas ; Margonis-Pasinetti, Rosanna (Dir.)

Mémoire de Master Advanced Studies (MAS) : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2016 ; mp6678.

Ce mémoire professionnel tente humblement d’apporter une contribution à la recherche sur l’apprentissage du vocabulaire anglais par les préfabriqués. La motivation et l’apprentissage des préfabriqués a par le passé fait l’objet de recherches, mais, à ma connaissance, aucune ne s’est intéressée à la perception de l’intérêt de l’apprentissage du vocabulaire anglais mis en... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire professionnel tente humblement d’apporter une contribution à la recherche sur l’apprentissage du vocabulaire anglais par les préfabriqués. La motivation et l’apprentissage des préfabriqués a par le passé fait l’objet de recherches, mais, à ma connaissance, aucune ne s’est intéressée à la perception de l’intérêt de l’apprentissage du vocabulaire anglais mis en relation à la fois avec les différents types de motivations des élèves et la passation d’un test de vocabulaire. Ainsi, cette étude investigue la relation entre l’attitude et la motivation face à l’anglais et son apprentissage, la perception de l’intérêt de l’apprentissage du vocabulaire anglais par les préfabriqués et le degré de réussite à un test de vocabulaire. L’étude a impliqué 48 gymnasiens de première année de l’Ecole de Maturité. Leur attitude et motivation face à l’anglais et son apprentissage ont été mesurées à l’aide d’un questionnaire créé sur le modèle de tests validés et utilisés dans l’étude de la motivation en langue seconde. Le test de vocabulaire est une adaptation de celui utilisé dans une étude par des linguistes reconnus dans ce domaine de recherche. Le questionnaire sur la perception de l’intérêt de l’apprentissage du vocabulaire par les préfabriqués ainsi qu’un questionnaire qualitatif métacognitif final ont été conçus par mes propres soins et leur cohérence interne a été vérifiée statistiquement par le programme informatique d’IBM SPSS (Statistical Package for the Social Sciences). Les résultats ont montré des liens significatifs entre attitude/motivation et perception de l’intérêt de l’apprentissage par les préfabriqués. Les scores du test de vocabulaire ont été sensiblement meilleurs pour les étudiants préférant l’apprentissage du vocabulaire par les préfabriqués. Le questionnaire métacognitif a permis à la moitié des élèves préférant l’apprentissage par listes de mots de remettre en question leur approche favorite. Malgré les limitations inhérentes à la taille de l’échantillon et à l’implication du chercheur dans l’enseignement à ces élèves, cette recherche a permis d’émettre quelques hypothèses quant au lien causal entre attitude/motivation et intérêt, voire réussite au test, et a aussi mené à deux implications pédagogiques.