Outil de gestion de classe : les fonctions de la méthode sanction/récompense

Lobsiger, Anna ; Pavone, Manon ; Geoffroy, Céline (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2016 ; mp6669.

Ce travail de mémoire professionnel porte sur l’étude et l’observation de la méthode sanction/récompense utilisée comme support de gestion de classe en primaire. La recherche a été effectuée dans deux classes différentes dont une de 3ème Harmos et une de 4ème Harmos. Cette méthode, comme son nom l’indique, est une manière de faire respecter les règles de classe en sanctionnant... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail de mémoire professionnel porte sur l’étude et l’observation de la méthode sanction/récompense utilisée comme support de gestion de classe en primaire. La recherche a été effectuée dans deux classes différentes dont une de 3ème Harmos et une de 4ème Harmos. Cette méthode, comme son nom l’indique, est une manière de faire respecter les règles de classe en sanctionnant et/ou récompensant les élèves en fonction de leurs comportements. Afin que les élèves se l’approprient et la comprennent au mieux, elle peut être déclinée en plusieurs outils de formes différentes afin qu’ils puissent s’y référer. Cette recherche a pour but de connaître les différentes fonctions de cette méthode. Pour ce faire, nous avons formulé deux hypothèses qui consistent à vérifier deux de ces fonctions. Ces dernières ont pour but de voir si la méthode sanction/récompense permet de gagner du temps sur l’enseignement-apprentissage et si elle peut être un moyen d’aider les élèves à s’autogérer. En d’autres termes, notre but est de voir si elle permet à l’enseignant(e) de consacrer moins de temps à la discipline et ainsi pouvoir se focaliser d’avantage sur son enseignement. En ce qui concerne notre seconde hypothèse, il s’agit de vérifier si cette méthode peut être une aide pour les élèves afin de gérer leurs comportements de manière autonome. Afin d’affirmer ou d’infirmer ces idées, nous nous sommes basées sur les dires de deux enseignantes, de douze élèves ainsi que sur une grille d’observation que nous avons remplie durant deux semaines d’école.