Les représentations de l'allemand et de son apprentissage chez les élèves suisses romands

Bütikofer, Antoinette ; Thonhauser, Ingo (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2016 ; mp6857.

L'idée de ce travail, sous forme d’enquête, est née d’une envie d’interroger les représentations de l’allemand chez les élèves suisses romands. Ayant moi-même grandi et fait mes études en Suisse romande, j’ai souvent entendu des personnes, camarades, collègues, amis dire qu’ils n’aimaient pas l’allemand et qu’ils n’arrivaient pas à parler l’allemand malgré... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L'idée de ce travail, sous forme d’enquête, est née d’une envie d’interroger les représentations de l’allemand chez les élèves suisses romands. Ayant moi-même grandi et fait mes études en Suisse romande, j’ai souvent entendu des personnes, camarades, collègues, amis dire qu’ils n’aimaient pas l’allemand et qu’ils n’arrivaient pas à parler l’allemand malgré l’apprentissage imposé de cette langue à l’école durant de nombreuses années et malgré le fait qu’ils savent que cette langue est importante lorsque l’on vit en Suisse, notamment pour trouver un travail. Etant maintenant enseignante d’allemand, j’ai voulu me pencher sur le sujet afin d’examiner si cette représentation négative est encore d’actualité auprès des élèves que j’ai dans mes classes et, si tel est le cas, de comprendre les raisons de celle-ci directement au travers de la voix des élèves. Pour ce faire, je suis partie d’un questionnaire afin d’aller à la rencontre des représentations des élèves. Le travail d’analyse des propos des élèves permettra de voir si la voix des élèves reflète les théories sur la motivation ou la didactique des langues. Quelles sont les représentations qu’ont les élèves suisses romands de l’allemand et de son apprentissage ? Comment perçoivent-ils cet apprentissage ? Le niveau d’orientation 1 ou 2 a-t-il une influence sur cela ? Voici les questions auxquelles mon travail de recherche essayera de répondre. L’analyse des propos des élèves permettra aussi de donner des pistes pour améliorer les représentations qu’ont les élèves de l’allemand et de son apprentissage.