Les stratégies d’apprentissage des élèves en claquettes et en anglais

Grobéty, Olivia ; Weber, Serge (Dir.)

Mémoire de master : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2016 ; mp6610.

Ce mémoire professionnel traite des stratégies d’apprentissage des élèves de la 9ème à la 11ème HarmoS en matière de vocabulaire d’anglais et de séquences de pas de claquettes. En effet, les claquettes étant une discipline particulière mêlant la danse, le sport, et la musique, il est intéressant de se pencher sur les effets de la pratique de cette dernière sur les stratégies... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce mémoire professionnel traite des stratégies d’apprentissage des élèves de la 9ème à la 11ème HarmoS en matière de vocabulaire d’anglais et de séquences de pas de claquettes. En effet, les claquettes étant une discipline particulière mêlant la danse, le sport, et la musique, il est intéressant de se pencher sur les effets de la pratique de cette dernière sur les stratégies d’apprentissage des élèves. L’idée de ce travail est d’interroger deux groupes d’élèves : l’un qui pratique les claquettes, et l’autre qui ne fait ni danse, ni sport. Neuf élèves ont été interviewés pour essayer de déterminer quelles stratégies ils mettent en place lorsqu’ils doivent apprendre un vocabulaire d’anglais, et également, pour les élèves du groupe claquettes, lorsqu’ils doivent apprendre des pas de claquettes. Une analyse des entretiens avec les élèves, basée notamment sur les stratégies d’apprentissage proposées par le Plan d’études romand, a ensuite été réalisée pour tenter de mettre en évidence les ressemblances et les divergences entre les élèves de chaque groupe, et aussi entre les élèves des deux groupes. En comparant ces données, il a été possible d’observer l’impact de la pratique des claquettes sur l’apprentissage du vocabulaire d’anglais des élèves. Dans l’ensemble, les élèves du groupe claquettes présentent plus de similitudes entre eux dans leur façon de travailler et les stratégies qu’ils emploient, notamment à travers une utilisation accrue de l’observation et de la visualisation pour apprendre leur vocabulaire et leurs séquences de claquettes. Le groupe non-claquettes s’est révélé être plus hétérogène, avec des stratégies plus variées et des caractéristiques différentes pour chaque élève du groupe. Cependant, il existe des points de rencontre entre les deux groupes, par exemple en ce qui concerne l’autonomie ou l’autoévaluation, mais aussi des différences, notamment en matière de l’utilisation d’outils comme Quizlet pour réviser son vocabulaire.