L’intégration sociale des élèves à besoins particuliers

Girardin, Palina ; Bossel, Myriam ; Sermier-Dessemontet, Rachel (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2016 ; mp6799.

L’intégration sociale des élèves à besoins particuliers, bien que souvent étudiée, est pourtant encore peu définie dans la littérature. Pourtant, il s’agit de l’une des composantes indispensables à l’inclusion scolaire. Le sentiment d’appartenance, lui, a encore moins été sondé par les recherches. Notre étude s’est donc intéressée à trois dimensions de l’intégration... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L’intégration sociale des élèves à besoins particuliers, bien que souvent étudiée, est pourtant encore peu définie dans la littérature. Pourtant, il s’agit de l’une des composantes indispensables à l’inclusion scolaire. Le sentiment d’appartenance, lui, a encore moins été sondé par les recherches. Notre étude s’est donc intéressée à trois dimensions de l’intégration sociale des élèves à besoins particuliers de nos deux classes, c’est-à-dire à l’acceptation sociale par les pairs, aux amitiés et à la perception des interrogés de leur intégration sociale. Elle corrobore certaines études existantes. En effet, nos élèves à besoins particuliers présentaient une acceptation sociale majoritairement suffisante bien que moins bonne que leurs camarades sans besoins particuliers. Ils avaient presque tous au moins un ami dans la classe. En outre, nous avons remarqué que la perception de l’intégration sociale des élèves à besoins particuliers n’était pas toujours conforme à la réalité dégagée par nos mesures. C’est là que nous avons compris que le sentiment d’appartenance était à différencier de la perception de l’intégration sociale. Nos élèves nous paraissaient effectivement, pour la plupart, avoir un faible sentiment d’appartenance, bien qu’ils ne percevaient pas forcément leur situation sociale négative.