Tirer parti de commémorations en classe d'histoire, prétexte ou opportunité ? : Le cas de Benjamin Constant en 2017

Jaunin, Frédéric ; Clerc, Jean-Benoît (Dir.)

Mémoire de Master Advanced Studies (MAS) : Haute école pédagogique du canton de Vaud, 2016 ; mp6745.

Ce travail de mémoire mené en didactique de l’histoire vise à proposer une réflexion sur le phénomène commémoratif et son usage en classe d’histoire dans le degré secondaire II, et à mettre à profit cette réflexion au travers d’une séquence d’enseignement élaborée dans cette perspective. Depuis quelques années en effet, les anniversaires relatifs à Germaine de Staël et... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail de mémoire mené en didactique de l’histoire vise à proposer une réflexion sur le phénomène commémoratif et son usage en classe d’histoire dans le degré secondaire II, et à mettre à profit cette réflexion au travers d’une séquence d’enseignement élaborée dans cette perspective. Depuis quelques années en effet, les anniversaires relatifs à Germaine de Staël et Benjamin Constant, les deux personnages les plus emblématiques du Groupe de Coppet, s’enchaînent et se chevauchent, donnant lieu à des commémorations qui prennent des formes diverses, notamment sous l’impulsion d’universitaires et d’associations culturelles. Dans ce contexte, il a paru intéressant d’élaborer une séquence d’enseignement dont la justification didactique soit nourrie d’une réflexion sur le phénomène commémoratif – l’ensemble étant mis à disposition des enseignants intéressés par l’intermédiaire de la plateforme RERO au moment de la date anniversaire de 2017. Centrée sur le « Lausannois » Benjamin Constant dont on commémorera le 250ème anniversaire de la naissance en 2017 et dont la mémoire est encore très présente dans l’espace public de sa ville natale, la séquence d’enseignement élaborée propose une immersion dans la culture politique du premier XIXe siècle au moyen d’un texte polémique dont il s’agit d’éclaircir les allusions par une démarche d’initiation à la recherche historique.