Faculté des lettres et sciences humaines

"Va, vis et deviens!" : le passage de l'école obligatoire à la formation professionnelle

Londino, Noémie ; Zittoun, Tania (Dir.) ; Gilomen, Heinz (Codir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2012.

Ce travail examine la période du passage de l’école obligatoire à la formation professionnelle initiale de type dual dans le cadre du système de formation suisse. Une jeune personne qui doit effectuer ce passage et qui commence sa formation professionnelle va devoir traverser plusieurs étapes, ainsi que s’engager dans de nouvelles expériences au sein d’une entreprise. Plus... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail examine la période du passage de l’école obligatoire à la formation professionnelle initiale de type dual dans le cadre du système de formation suisse. Une jeune personne qui doit effectuer ce passage et qui commence sa formation professionnelle va devoir traverser plusieurs étapes, ainsi que s’engager dans de nouvelles expériences au sein d’une entreprise. Plus spécifiquement, ce travail choisit d’intégrer la perspective de ces jeunes personnes afin de mieux comprendre la manière dont ils ont vécu ce passage, les difficultés qu’ils y ont rencontrées et la façon dont ils les ont surmontées. Pour cela, il a fallu définir ce qu’est une transition, mais de façon non normative. Il a également été choisi de conserver les interactions entre le monde social et l’individu lors du passage d’une institution à une autre. L’arrière-plan théorique de ce travail donne donc une place importante aux questions de sens qui permettent d’intégrer la perspective de chaque individu parallèlement aux questions de signification, c’est-à-dire la part collective ou partagée de la manière de donner sens aux situations (Zittoun, Muller Mirza & Perret-Clermont, 2006). Le but de ce mémoire est de permettre une meilleure compréhension de cette période faite de nouveautés dans la trajectoire de ces jeunes personnes. En s’intéressant aux processus de changements, il est alors possible d’examiner la manière dont les individus se repositionnent dans de nouvelles situations, développent ou actualisent des connaissances et des compétences et, finalement, réussissent à donner sens à ce qui leur arrive (Zittoun, 2006b). Dans le cadre de cette recherche, quatorze jeunes personnes en formation professionnelle ont accepté de participer à des entretiens. Ils se sont exprimés au sujet du choix de leur formation, de leur métier, de leur apprentissage et de leurs futurs projets. Par ailleurs, ils ont également accepté de raconter leur trajectoire personnelle ainsi que leurs expériences lors du passage de l’école obligatoire à la formation professionnelle. Ces entretiens ont permis de montrer que ce passage ne se caractérise pas uniquement par la transition entre deux institutions, celles de l’école obligatoire et de l’école professionnelle. En effet, lors de ce passage, deux périodes peuvent être perçues comme une rupture par ces jeunes. Ainsi, ce travail donne à voir ces deux périodes où ce qui allait de soi est remis en question et où de nouvelles dynamiques vont être nécessaires pour que les jeunes puissent faire face à de nouvelles situations. L’analyse de ces deux périodes de rupture montre également ce qui facilite ou non les processus de transition et certaines dynamiques psychologiques tout au long de ce passage. Par ailleurs, cette recherche souligne également l’importance des échanges entre pairs sous formes de tutorat et de co-élaboration des tâches et de l’expérience. Finalement, ce travail montre aussi que le monde du travail est constitué de caractéristiques intéressantes participant au développement et à l’apprentissage, et que les expériences professionnelles ainsi que les réseaux sociaux, bien avant l’entrée en formation professionnelle de type dual, participent à la trajectoire professionnelle de ces jeunes personnes.