Intégration sociale des enfants de la rue : quand le sport fait la différence

Nsengiyumva, Athanase

Le présent papier se donne pour objet la vérification d’une théorie sociologique relative aux vertus sociales attribuées au sport. A partir des données empiriques issues d’une étude expérimentale sur deux groupes d’enfants ayant des logiques et des modes de vie différents, cette reflexion cherche à montrer des éléments illustrant le rapprochement interpersonnel, l’accommodation... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le présent papier se donne pour objet la vérification d’une théorie sociologique relative aux vertus sociales attribuées au sport. A partir des données empiriques issues d’une étude expérimentale sur deux groupes d’enfants ayant des logiques et des modes de vie différents, cette reflexion cherche à montrer des éléments illustrant le rapprochement interpersonnel, l’accommodation et la diminution des barrières sociales par la pratique sportive. Les rencontres sportives organisées ont affiché un réamenagement progressif des habitudes chez les deux groupes d’enfants produisant ainsi quelques indicateurs concrets des dimensions du sport en général et du Football en particulier : le regain de confiance en soi, le fair play, la reconsidération et l’ouverture vers l’autre, en sont quelques illustrations.
    Summary
    This paper sets out to verify a sociological theory on social virtues attributed to the sport. Based on empirical data from an experimental study on two groups of children with logic and different lifestyles, this reflection seeks to show elements illustrating interpersonal reconciliation, accommodation and reduced social barriers by sport. Meetings organized sports showed progressive refitting habits in both groups of children producing few concrete indicators of dimensions of sport in general and football in particular: the renewed self-confidence, fair play, and reconsideration openness to the other, are some illustrations.