La politique jeunesse en Valais : rôle et travail du Délégué à la jeunesse du canton en collaboration avec les communes valaisannes : vers un encadrement des jeunes à travers les activités extrascolaires?

Métrailler, Fabien ; Stoecklin, Daniel (Dir.)

Mémoire de master : Institut universitaire Kurt Bösch, 2012.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi en faveur de la jeunesse en 2001 en Valais, un poste de Délégué à la jeunesse au niveau cantonal a vu le jour. Ce poste a pour but de mettre en place une politique de la jeunesse axée sur les notions de Promotion, Soutien et Prévention prévues dans le cadre de la loi en faveur de la jeunesse (LJe, 2001). Jusqu’à présent, le Délégué à la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Depuis l’entrée en vigueur de la loi en faveur de la jeunesse en 2001 en Valais, un poste de Délégué à la jeunesse au niveau cantonal a vu le jour. Ce poste a pour but de mettre en place une politique de la jeunesse axée sur les notions de Promotion, Soutien et Prévention prévues dans le cadre de la loi en faveur de la jeunesse (LJe, 2001). Jusqu’à présent, le Délégué à la jeunesse a notamment soutenu et appuyé divers projets jeunes dans les activités extrascolaires, encouragé des événements et cherché à collaborer avec les différentes organisations préexistantes concernées par les activités loisirs. Le Délégué a aussi tenté de favoriser le dialogue et sensibiliser les communes et responsables de communes afin qu’ils mettent en place des structures et soutiennent la jeunesse dans leurs activités et loisirs. Cette recherche se penche particulièrement sur le travail effectué entre le Délégué à la jeunesse, M. Paul Burgener, et les autorités communales valaisannes. Il démontre que la notion de politique jeunesse n’est pas comprise de la même façon selon le contexte et que les engagements des communes sont inégaux. Il éclaire également sur la nécessité de concevoir la politique de la jeunesse de manière transversale. Dans le cadre de notre recherche, pour des raisons de faisabilité et au vu de l’agenda du Délégué à la jeunesse cantonal, notre intérêt s’est porté plus particulièrement sur le volet des loisirs en termes de politique jeunesse. Nous avons observé, à travers une analyse de contenu de différents documents établis par le Service cantonal de la jeunesse, une vision cherchant à encadrer et socialiser les adultes de demain. Malgré les efforts fournis par le Délégué à la jeunesse, la tâche semble être encore longue. Notre travail a fait ressortir un manque de moyens et de ressources à disposition pour mettre en place une politique jeunesse plus transversale, moins discriminante et plus à même de dégager et d’identifier les besoins des jeunes, notamment à travers l’établissement de données statistiques précises et d’une meilleure accessibilité et participation des jeunes..