Remettre la bibliothèque au centre de l'école : évaluer les besoins des usagers du centre de documentation du Collège et Ecole de commerce Nicolas-Bouvier

Rota, Alessandra ; Gorin, Michel (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2012 ; TDB 2187.

Bientôt, le Collège et Ecole de commerce Nicolas-Bouvier, à Genève, ne sera plus un collège. Tout un pan de la formation va donc cesser d’être offert dans cet établissement. Le centre de documentation est, depuis l’annonce du changement, soucieux de la satisfaction de ses usagers et de leurs attentes. Les bibliothécaires voudraient être certains de répondre correctement à leurs... Di più

Aggiungi alla tua lista
    Résumé
    Bientôt, le Collège et Ecole de commerce Nicolas-Bouvier, à Genève, ne sera plus un collège. Tout un pan de la formation va donc cesser d’être offert dans cet établissement. Le centre de documentation est, depuis l’annonce du changement, soucieux de la satisfaction de ses usagers et de leurs attentes. Les bibliothécaires voudraient être certains de répondre correctement à leurs besoins et de préparer le changement. Si les attentes ne sont pas comblées, les bibliothécaires souhaiteraient repenser le fonctionnement du centre et améliorer ses services. Dans le but de cerner les usagers et leurs besoins, l’équipe du centre de documentation a mandaté une enquête afin de sonder son public. Deux questionnaires, un pour les professeurs, un pour les élèves, ont été distribués à un échantillonnage de volontaires. Les élèves ont été beaucoup plus nombreux à répondre que les professeurs. Les réponses ont été analysées par variable. Enfin, les résultats sont présentés en quatre catégories : les aspects sociodémographiques, le rapport entre les participants et le centre de documentation, l’usage qu’ils font de la collection et des services proposés, ainsi que leur degré de satisfaction. Les résultats montrent que le centre de documentation est plutôt bien adapté à la demande du public. Néanmoins, il y a peu d’emprunts de la part des élèves qui préfèrent étudier sur place. Les ordinateurs que met à disposition la bibliothèque sont source de désaccord chez les élèves, car ils sont jugés trop peu nombreux et obsolètes. Enfin, les professeurs ne prennent pas tous le temps d’emmener les classes à la bibliothèque, ainsi certains enseignants n’y sont jamais allés. La dernière partie du travail consiste en quelques pistes d’amélioration. Les premières abordent la place de la bibliothèque scolaire dans un établissement et son importance dans le cursus de formation. Les autres sont en lien avec les problèmes spécifiques au centre de documentation de Nicolas-Bouvier. Ainsi, des pistes sont proposées pour répondre au problème des ordinateurs, pour rendre plus visible la bibliothèque, augmenter les visites et modifier l’image de la bibliothèque auprès du public.