000029714 001__ 29714
000029714 005__ 20131002114011.0
000029714 0248_ $$aoai:doc.rero.ch:20120902171509-MT$$punifr$$ppostprint$$prero_explore$$zcdu34$$zthesis_urn$$zreport$$zthesis$$zbook$$zcdu931$$zjournal$$zcdu16$$zpreprint$$zcdu1$$zdissertation
000029714 041__ $$afre
000029714 080__ $$a931
000029714 100__ $$aCurty, Olivier$$uUniversité de Fribourg
000029714 245__ $$9fre$$aLa notion de parenté entre les cités chez Thucydide
000029714 269__ $$c1994
000029714 520__ $$9fre$$aDeux cités se disent parentes lorsqu'elles passent pour avoir été  fondées par le même dieu ou héros. Cette parenté permet de s'attacher  une cité et de lui demander de l'aide en cas de besoin. À cet égard,  Thucydide emploie deux termes différents :suggeneia et ses dérivés,  qui désignent la parenté réelle, etoikeiotes, la parenté prétexte, factice,  de circonstance. Ces notions ont eu une grande importance au cours  de la guerre du Péloponnèse en raison du conflit entre Doriens et  Ioniens.
000029714 695__ $$9fre$$aparenté ; cité ; Grèce antique ; Thucydide
000029714 773__ $$g1994//51/193-197$$tMuseum Helveticum
000029714 8564_ $$fLa_notion_de_la_parent_entre_cit_s_chez_Thucydide.pdf$$qapplication/pdf$$s8968894$$uhttp://doc.rero.ch/record/29714/files/La_notion_de_la_parent_entre_cit_s_chez_Thucydide.pdf$$yorder:1$$zTexte intégral
000029714 918__ $$aFaculté des lettres$$bDécanat, Av. de l'Europe 20, 1700 Fribourg$$cHistoire de l'Antiquité
000029714 919__ $$aUniversité de Fribourg$$bFribourg$$ddoc.support@rero.ch
000029714 980__ $$aPOSTPRINT$$bUNIFR$$fART_JOURNAL
000029714 990__ $$a20120902171509-MT