La mixité scolaire : représentations sociales des enseignantes et enseignants de l'école primaire du canton du Valais

Mailler, Karen ; Jaffé Philip D. (Dir.)

Mémoire de master : Institut universitaire Kurt Bösch, 2012.

Le droit à l’éducation et le principe d’égalité constituent les principaux fondements de nombreux traités des droits de l’homme et démocraties modernes. Ces deux concepts ne peuvent que difficilement être évoqués l’un sans l’autre. En effet, l’accès à l’éducation est un droit universel et ne peut souffrir d’aucune discrimination qu’elle soit liée à la race, à la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le droit à l’éducation et le principe d’égalité constituent les principaux fondements de nombreux traités des droits de l’homme et démocraties modernes. Ces deux concepts ne peuvent que difficilement être évoqués l’un sans l’autre. En effet, l’accès à l’éducation est un droit universel et ne peut souffrir d’aucune discrimination qu’elle soit liée à la race, à la couleur, à la langue, et plus particulièrement dans le cadre de ce travail, au sexe. Les filles et les femmes constituent un groupe de personnes longtemps discriminées et qui, aujourd’hui encore dans certaines régions du monde, continuent de souffrir de discriminations dans le domaine de l’éducation. En Suisse, le principe d’égalité est juridiquement affirmé, tout comme l’accès à l’éducation gratuit et obligatoire pour tous les enfants, depuis de nombreuses années déjà. Pourtant, malgré ces constats positifs, il serait hâtif de croire que la question de l’égalité entre les filles et les garçons à l’école a été entièrement résolue avec l’introduction de la mixité scolaire. En effet, différentes inégalités dues au contexte de mixité continuent de persister au sein du système scolaire. Le présent travail, après un tour d’horizon des principales recherches ayant étudié la problématique des inégalités scolaires dans la situation de mixité, s’intéresse plus spécifiquement aux représentations sociales des enseignantes et enseignants sur la dimension de genre à l’école. Dans une optique exploratoire, nous avons voulu, au travers d’entretiens semi-directifs, découvrir tout d’abord comment les enseignants perçoivent la mixité scolaire, puis leur perception des inégalités scolaires et finalement leur manière de gérer la présence simultanée de filles et de garçons au sein d’une même classe. L'ensemble du matériel recueilli est, sur la base des principaux éclairages théoriques existants en la matière, analysé et commenté. Nous avons pu ainsi en dégager les principales représentations des enseignants et mieux comprendre leur influence sur les pratiques enseignantes..