Administration d'antalgiques prescrits en réserve en pédiatrie : démarche clinique de l'infirmière

Rocha Ramos, Fabienne ; Bonnaz, Valérie ; Derouiche, Sabine (Dir.)

Mémoire de bachelor : HES-SO Valais, 2011.

Cette étude qualitative à but descriptif explore la démarche que parcoure l’infirmière lors d’administration d’un antalgique prescrit en réserve en pédiatrie. Les éléments influençant la prise de décision d’administrer ou non ces antalgiques, la perception du rôle infirmier à travers ce soin, ainsi que l’influence de la politique de service sont les points clés de toute ma... More

Add to personal list
    Résumé
    Cette étude qualitative à but descriptif explore la démarche que parcoure l’infirmière lors d’administration d’un antalgique prescrit en réserve en pédiatrie. Les éléments influençant la prise de décision d’administrer ou non ces antalgiques, la perception du rôle infirmier à travers ce soin, ainsi que l’influence de la politique de service sont les points clés de toute ma démarche de recherche. Cette dernière est réalisée en collaboration avec une collègue de promotion, Valérie Bonnaz, qui aborde le même sujet, dans un service de médecine et chirurgie adulte. La méthode choisie pour recueillir les données est l’entretien semi-directif, réalisé auprès de huit infirmières d’un département de pédiatrie valaisan. Les données ont ensuite été utilisées au cours d'une analyse thématique. Les principaux résultats ont montré des pratiques d’évaluation de la douleur bien connues, réalisées de façon non homogène selon les participantes. La prise de décision d’administrer ou non un antalgique en réserve est dépendante de l’évaluation de la douleur, des antalgiques reçus précédemment et de leur palier, de la compliance de l’enfant et/ou de ses parents, de la pathologie en cause ou de l’étiologie de la douleur, de la prévention d’un soin douloureux ainsi que de l’expérience et des connaissances de l’infirmière. Ces dernières ont une opinion hétérogène concernant leur rôle dans ce soin et la politique de service n’influence que partiellement l’administration des antalgiques en réserve. Les implications pour la pratique comprennent l’instauration d’un standard d’évaluation de la douleur, l’intégration systématique d’une échelle d’évaluation validée ainsi que la définition de seuils d’interventions thérapeutiques sur celles-ci.