Travail social

L'accompagnement d'une personne en fin de vie présumée par un assistant social : les outils d'intervention de l'assistant social sur le plan méthodologique et juridico-administratif

Fournier, Alicia ; Gaspoz, Véronique (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2012.

Ce travail de recherche traite de l’accompagnement que peut offrir un assistant social (AS) à des personnes en fin de vie présumée. Pour réaliser les recherches nécessaires à cette étude, nous nous sommes intéressés, pour commencer, à la méthodologie du travailleur social (TS). Ceci comprend l’éthique, la déontologie ainsi que des notions d’accompagnement d’une personne en... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail de recherche traite de l’accompagnement que peut offrir un assistant social (AS) à des personnes en fin de vie présumée. Pour réaliser les recherches nécessaires à cette étude, nous nous sommes intéressés, pour commencer, à la méthodologie du travailleur social (TS). Ceci comprend l’éthique, la déontologie ainsi que des notions d’accompagnement d’une personne en fin de vie. Dans un deuxième temps, nous avons développé un aspect plus juridique qui englobe le droit des successions ainsi que les régimes matrimoniaux, les directives anticipées, les contrats funéraires et les contrats bancaires. Dans le but d’analyser si cette recherche qualitative, de type exploratoire descriptive, fait partie du quotidien ou du moins fait sens dans le travail de l’AS, nous avons conduit, avec des professionnels, divers entretiens semi-dirigés de type compréhensif. Ces derniers travaillent auprès de personnes qui, en raison de leur âge ou de leur état de santé, seraient susceptibles de préparer et d’anticiper leur fin de vie ainsi que les conséquences de leur décès pour leurs proches survivants. Cette démarche nous a fait prendre conscience des limites que peut rencontrer l’AS. Dans notre société, certains sujets sont tabous, en particulier celui de la mort, de son anticipation et de sa préparation. Les résultats de cette étude témoignent de la nécessité de prendre en compte les besoins exprimés par les usagers rencontrés, au fil de son activité professionnelle, par tout TS (et plus particulièrement tout AS), ainsi que d’avancer au même rythme que les personnes accompagnées.