Faculté des lettres et sciences humaines

Three generations under one roof : a study of the influence of the presence of grandparents on language shift, identity and attitudes

Tan Jun Hao, Sherman ; Ng, Bee Chin

In: Revue Tranel (Travaux neuchâtelois de linguistique), 2010, vol. 52, p. 69-92

La communauté chinoise de Singapour vit un changement linguistique majeur depuis quelques dizaines d'années. L'utilisation des vernaculaires chinois pour la communication intra-ethnique est en régression face à l'anglais ou au mandarin dans la plupart des domaines. Cette situation est principalement due à la politique linguistique du gouvernement ainsi qu'à la domination toujours plus forte... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La communauté chinoise de Singapour vit un changement linguistique majeur depuis quelques dizaines d'années. L'utilisation des vernaculaires chinois pour la communication intra-ethnique est en régression face à l'anglais ou au mandarin dans la plupart des domaines. Cette situation est principalement due à la politique linguistique du gouvernement ainsi qu'à la domination toujours plus forte des langues ''globales''. Cet article se penche sur l'influence de la structure familiale sur les pratiques, les attitudes et l'identité langagière des jeunes singapouriens vis-à-vis des chinois vernaculaires. L'étude rassemble les données de 19 entretiens individuels de jeunes vivant soit dans des familles nucélaires, soit dans des familles élargies. Les résultats montrent que les informateurs qui ont grandi dans des familles élargies sont plus enclins à parler les vernaculaires et manifestent des attitudes plus positives au sujet de leur usage. Cependant, vivre dans une famille élargie ne suffit pas à rendre compte de cette tendance. Une analyse plus fine montre que c'est la nature et la fréquence des interactions avec les grands-parents vivant dans les familles élargies qui explique le mieux les attitudes vis-à-vis des vernaculaires.