Faculté des lettres et sciences humaines

Les enfants de migrants : un véritable potentiel

Bader, Dina ; Fibbi, Rosita

Dans la perception collective, les enfants de migrants riment souvent avec problèmes sociaux, tourments identitaires et surtout difficultés, voire échecs scolaires. En Suisse, ce cliché négatif est aujourd’hui encore dominant, en dépit de l’expérience acquise en matière d’intégration des premières vagues migratoires. Parmi les raisons de cette vision unidimensionnelle figure la... Mehr

Zum persönliche Liste hinzufügen
    Résumé
    Dans la perception collective, les enfants de migrants riment souvent avec problèmes sociaux, tourments identitaires et surtout difficultés, voire échecs scolaires. En Suisse, ce cliché négatif est aujourd’hui encore dominant, en dépit de l’expérience acquise en matière d’intégration des premières vagues migratoires. Parmi les raisons de cette vision unidimensionnelle figure la prépondérance, jusqu’il y a une quinzaine d’années en Suisse, d’une immigration faiblement qualifiée sur le plan scolaire. Le souci de l’équité a également amené divers auteurs à relever, voire dénoncer, les écarts de réussite scolaire des enfants de migrants par rapport aux autochtones. Finalement, la procédure de naturalisation en Suisse s’avère socialement sélective: elle écrème systématiquement les rangs des enfants de migrants en les reclassant à juste titre comme Suisses, rendant par là invisibles les résultats d’une partie des jeunes issus de la migration. Dans ce contexte, la Commission Education et Migration (CEM) de la Conférence suisse des directeurs de l’instruction publique (CDIP) entend contribuer à rendre mieux visible la réussite des jeunes d’origine immigrée qui constitue un aspect méconnu de la réalité des enfants de migrants. Pour atteindre cet objectif, la CEM a décidé de consacrer son Convegno d’avril 2012 à la situation des jeunes issus de la migration qui constituent un potentiel pour la société et l’économie suisses, grâce notamment à la formation qu’ils ont pu acquérir dans leur pays d’immigration. Elle a ainsi confié au Forum suisse pour l’étude des migrations et de la population (SFM) de l’Université de Neuchâtel la rédaction d’un document de base sur ce thème. L’étude se fonde sur une notion de réussite qui se décline en termes de formation, tant générale que professionnelle, d’activité entrepreneuriale ou d’engagement civique associatif et/ou politique. Elle fournit un aperçu de la littérature suisse et internationale sur les enfants de migrants réussissant leur parcours scolaire et professionnel. Elle dresse ensuite le portrait de quelques jeunes dont la trajectoire exemplaire illustre le propos général et elle offre finalement un aperçu des modèles d’action en vue du renforcement du potentiel que représentent les enfants de migrants.