000028960 001__ 28960
000028960 005__ 20130211180618.0
000028960 0248_ $$aoai:doc.rero.ch:20120403082807-RJ$$pdissertation$$zcdu34$$zthesis_urn$$zunige$$zreport$$zthesis$$zbook$$zcdu37$$zjournal$$zcdu16$$zpostprint$$zpreprint$$zcdu1
000028960 041__ $$afre
000028960 080__ $$a37
000028960 100__ $$aDerouiche, Sabine
000028960 245__ $$9fre$$aSoigner ou traiter? Un point de vue infirmier de la prise en charge de la douleur
000028960 300__ $$a101
000028960 500__ $$aA
000028960 502__ $$92005-10-25$$aMémoire de master : Université de Genève, 2005
000028960 508__ $$aExcellent
000028960 520__ $$9fre$$aLa douleur est le premier motif de la consultation médicale. Bien que  d’importants progrès ont été réalisés ces dernières années dans la  connaissance, dans la prise en charge et le traitement de la douleur, de  nombreux malentendus existent entre les patients qui souffrent de  douleur et leurs soignants. En particulier, lorsque l’intensité de la plainte  douloureuse ou ses répercussions semblent disproportionnées au  substrat somatique identifiable.  Dans le milieu médical, la douleur est assimilée à la maladie et à la  souffrance. Mais l’interprétation de la douleur semble être un phénomène  complexe qui touche à l’homme souffrant plutôt qu’à son seul  fonctionnement physiologique, et se réfère également au regard de  l’autre et à sa manière de percevoir la douleur.
000028960 700__ $$aBaudouin, Jean-Michel$$eDir.
000028960 8564_ $$fm_moire2.pdf$$qapplication/pdf$$s1250140$$uhttp://doc.rero.ch/record/28960/files/m_moire2.pdf$$yorder:1$$zFichier Principal
000028960 918__ $$aFaculté de psychologie et des sciences de l'éducation$$bUniversité de Genève, Rue Général Dufour 24, 1211 Genève 4
000028960 919__ $$aUniversité de Genève$$bGenève$$ddoc.support@rero.ch
000028960 980__ $$aDISSERTATION$$bUNIGE$$fDISS_MASTER
000028960 990__ $$a20120403082807-RJ