Faculté de médecine

Immunolocalisation des métalloprotéases et de certains oncogènes dans le trophoblaste du premier trimestre

Kohlik, Magdalena ; Bischof, Paul (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève : 2004 ; Méd. 10389.

L'implantation du produit de fécondation chez l'homme est unique. Elle peut être divisée au moins en deux phases: la phase d'attachement et la phase d'invasion. La phase d'invasion ou de pénétration est un processus biochimique actif ressemblant à une métastatisation contrôlée, une métastatisation à la fois limitée dans le temps et dans l'espace. Ce sont les cellules du... More

Add to personal list
    Résumé
    L'implantation du produit de fécondation chez l'homme est unique. Elle peut être divisée au moins en deux phases: la phase d'attachement et la phase d'invasion. La phase d'invasion ou de pénétration est un processus biochimique actif ressemblant à une métastatisation contrôlée, une métastatisation à la fois limitée dans le temps et dans l'espace. Ce sont les cellules du cytotrophoblaste qui ont ce pouvoir invasif grâce à la production de certaines métalloprotéases. La cascade biochimique induisant cette production n'étant pas encore élucidée. Notre hypothèse de travail était que l'activation transitoire des oncogènes c-jun et c-fos allait induire la production de certaines métalloprotéases et donc donner aux cytotrophoblastes leur caractère invasif. Nous en avons apporté une preuve indirecte en démontrant dans une étude immunohistochimique la colocalisation des oncogènes jun et fos avec les métalloprotéases MMP-1, -2 et -9.