Faculté des lettres et sciences humaines

Etude de l'argumentation à visée cognitive dans des interactions entre adulte et enfants : un regard psychosocial sur le modèle pragma-dialectique

Miserez-Caperos, Céline ; Perret-Clermont, Anne-Nelly (Dir.) ; Greco, Sara (Codir.) ; Grossen, Michèle (Codir.) ; Rodriguez, Cintia (Codir.)

Thèse de doctorat : Université de Neuchâtel, 2017.

La littérature sur l’argumentation met en évidence que cette dernière est étudiée selon différentes perspectives en psychologie. Certaines recherches examinent l’argumentation en tant que moyen de construction de connaissances, et cherchent à promouvoir des pratiques argumentatives en classe, d’autres examinent l’activité argumentative en la considérant comme une pratique sociale... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La littérature sur l’argumentation met en évidence que cette dernière est étudiée selon différentes perspectives en psychologie. Certaines recherches examinent l’argumentation en tant que moyen de construction de connaissances, et cherchent à promouvoir des pratiques argumentatives en classe, d’autres examinent l’activité argumentative en la considérant comme une pratique sociale inscrite dans des contextes institutionnels et culturels mais aussi comme des pratiques constituées par ceux-ci. D’autres recherches, dans le champ des théories de l’argumentation, procèdent à des analyses détaillées des productions argumentatives dans des interactions entre adultes. Mais l'argumentation à visée cognitive chez les enfants (hormis quand on y recourt dans un but pédagogique) semble être rarement étudiée en tant que telle. Il semble que peu de recherches considèrent explicitement le lien entre le discours argumentatif des enfants et le contexte social dans lequel ce discours a lieu. Ainsi, la contribution de cette recherche consiste, premièrement, à observer et à comprendre la manière dont l’argumentation se déploie dans des interactions entre adulte et enfants autour d’activités cognitives. Pour cela, au sein de l’équipe de recherche, nous (1) avons choisi de revisiter les épreuves piagétiennes, c’est-à-dire plus précisément de revisiter l’épreuve de conservation des quantités de liquide que nous avons adaptée pour cette recherche, et de revisiter une épreuve développée par Anne-Nelly Perret-Clermont (l’épreuve des « dés truqués »). L’argumentation y sera étudiée selon une perspective psychosociale et socioculturelle : cela signifie que le contexte dans lequel elle se développe, les relations interpersonnelles dans lesquelles elle s’inscrit ainsi que les dynamiques sociales, culturelles, cognitives, émotionnelles, etc., seront pris en compte et analysés. Une approche compréhensive sera ainsi privilégiée, ce qui permettra de décrire la manière dont l’argumentation se déploie dans ces interactions selon ces différentes dynamiques. Une deuxième contribution de la présente recherche apparaît dans le choix d’utiliser le modèle pragma-dialectique de van Eemeren et Grootendorst pour analyser l’argumentation dans des interactions entre adulte et enfants, dans des activités cognitives. Une troisième contribution de cette recherche apparaît dans l’analyse d’un cas que je ferai à l’issue des analyses selon une perspective psychosociale et socioculturelle et selon le modèle de la discussion critique de van Eemeren et Grootendorst. Cette étude de cas offrira un nouveau regard sur la manière dont se développe une interaction argumentative entre adulte et enfants. (1) Cette recherche est le fruit d’élaborations collectives et individuelles. En effet, certains choix méthodologiques ou certaines réflexions sont issus d’un travail collectif ou de discussions que j’ai eues avec ma directrice de thèse, mes collègues, etc. J’y ferai référence en utilisant, dans le texte, la forme du nous. Je suis néanmoins la seule garante du contenu de cette recherche. J’utiliserai la forme du je pour rendre compte de mes propos en tant que chercheuse et de ma propre contribution au sein du projet de recherche dans lequel s’inscrit le présent travail.
    Summary
    Argumentation is studied from different perspectives in psychology. Some research examines argumentation as a mean of knowledge construction and seeks to promote argumentative practices in the classroom; other research examines argumentative activity as a psychosocial practice, embedded in institutional and cultural contexts, but also as a social practice constituted by them. Further research, in the field of argumentation theories, carefully analyse the argumentative productions in adult interactions. However, knowledge-oriented argumentation in children (except when used for pedagogical purposes) seems to be rarely studied as such and very few studies seem to explicitly consider the link between the argumentative discourse of children and the social context in which this discourse takes place. Thus, the primary contribution of this research consists in observing and understanding how argumentation is deployed in adult-children interactions within cognitive activities. For this purpose, we revisit the Piagetian interviews, and more precisely the liquid conservation task that we adapted for this research as well as a task developed by Anne-Nelly Perret-Clermont (the task of the “tricked” dice). The argumentation is studied from a psychosocial and sociocultural perspective, meaning that the context, the interpersonal relationships, and the social, cultural, cognitive, emotional, etc., dynamics will be taken into account and analysed. A comprehensive approach is favoured, which allows us to describe the way in which the argumentation is deployed in these interactions according to these dynamics. The second contribution of this research appears in the use of the pragma-dialectical model of van Eemeren and Grootendorst to analyse the argumentation in adult-child interactions. A third contribution of this research consists in a case study. It provides a new perspective on how an argumentative interaction between adults and children develops.