Faculté de médecine

Adhésion du corps infirmier à la prescription des médicaments antalgiques postopératoires

Mathey-Doret-Berthoud, Hélène ; Forster, Alain (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève : 2004 ; Méd. 10369.

Les deux objectifs de cette étude prospective étaient : 1) d'évaluer l'adhésion du corps infirmier à la prescription de trois médicaments antalgiques en postopératoire: le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les opiacés, 2) de comparer cette adhésion à celle de l'héparine, comme prophylaxie anti-thrombotique. Résultats (odds ratio) : La majorité des patients... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les deux objectifs de cette étude prospective étaient : 1) d'évaluer l'adhésion du corps infirmier à la prescription de trois médicaments antalgiques en postopératoire: le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les opiacés, 2) de comparer cette adhésion à celle de l'héparine, comme prophylaxie anti-thrombotique. Résultats (odds ratio) : La majorité des patients souffrant de douleurs sévères reçoivent moins d'opiacés que la dose prescrite. Le jour de l'intervention, la morphine est 102 fois moins administrée que l'héparine, le paracétamol 32 fois moins et les AINS 40 fois moins. Le lendemain de l'intervention, la morphine est 196 fois moins administrée que l'héparine, le paracétamol 40 fois moins et les AINS 24 fois moins. Conclusion : le manque d'adhésion à la prescription des médicaments antalgiques est une des raisons de la prise en charge insatisfaisante de la douleur postopératoire, bien que d'autres facteurs émotionnels et culturels soient à prendre en considération.