Soins à domicile et participation : les expériences des personnes âgées prises en charge à domicile : travail de Bachelor

Cekic, Sevline ; Fasel, Clarie ; Bellemare, Pierre (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de santé Genève, 2016.

Introduction : Les soins à domicile sont un secteur grandissant dans lequel les personnes âgées font partie des principaux bénéficiaires. Optimiser la participation de ces dernières est l’objectif final de la prise en charge à domicile, or les interventions actuelles sont insuffisantes pour atteindre ce but. Objectif : Découvrir les expériences des personnes âgées recevant des soins... More

Add to personal list
    Résumé
    Introduction : Les soins à domicile sont un secteur grandissant dans lequel les personnes âgées font partie des principaux bénéficiaires. Optimiser la participation de ces dernières est l’objectif final de la prise en charge à domicile, or les interventions actuelles sont insuffisantes pour atteindre ce but. Objectif : Découvrir les expériences des personnes âgées recevant des soins à domicile concernant leur participation à la vie quotidienne, dans le but de trouver des pistes d’amélioration. Méthode : Revue de la littérature qualitative. Trois études ont été sélectionnées à partir des bases de données Pubmed, Embase, Revues.org, Web of Science et CINAHL et analysées avec la méthode d’analyse thématique. Résultats : L’analyse a débouché sur quatre thèmes analytiques : « Les éléments favorisant la participation », « Les barrières à une participation optimale », « Les sentiments négatifs soulevés par les difficultés » et « La singularité de chaque participant ». Discussion : Les expériences varient d’une personne à l’autre, toutefois notre analyse met en avant que certains éléments, intrinsèques et extrinsèques, tendent à être des facilitateurs, alors que d’autres, principalement extrinsèques, sont des barrières. Les limitations de participation sont à la base de sentiments négatifs. Conclusion : La participation à la vie quotidienne des personnes âgées soignées à domicile pourrait être optimisée, notamment par une meilleure coordination des soins et une plus grande intégration des aînés dans le processus. Il serait aussi intéressant d’inclure les physiothérapeutes aux réseaux de soins à domicile.