Faculté des lettres

Négociation de pratiques collaboratives et construction du rôle des intervenant-e-s à l'école

Allenbach, Marco ; Charlier, Bernadette (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Fribourg, 2016.

Cette recherche porte sur les professionnels ressources qui interviennent pour des élèves de classe régulière, suite à des demandes ou à des signalements, provenant des parents ou des divers acteurs de l'école. Dans le canton de Vaud, (Suisse) où nous avons effectué nos recherches, il s'agit principalement d'enseignant-e-s spécialisé-e-s itinérant-e-s, logopédistes ou orthophonistes,... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cette recherche porte sur les professionnels ressources qui interviennent pour des élèves de classe régulière, suite à des demandes ou à des signalements, provenant des parents ou des divers acteurs de l'école. Dans le canton de Vaud, (Suisse) où nous avons effectué nos recherches, il s'agit principalement d'enseignant-e-s spécialisé-e-s itinérant-e-s, logopédistes ou orthophonistes, psychomotriciennes et psychomotriciens, psychologues, infirmières, infirmiers, médiatrices et médiateurs scolaires. Ces fonctions fort diverses ont en commun d'être traversées par une transformation importante du prescrit au cours des dernières décennies. Le modèle médical individuel, qui régissait ces fonctions à la manière d'un "programme institutionnel" (Dubet, 2002) a laissé place à des modèles systémiques visant une prise en considération des facteurs environnementaux et de leurs interactions: la santé communautaire, l'école inclusive et les nouvelles définitions du handicap invitent à développer d'autres modalités d'intervention que la prise en charge individuelle des élèves: soutien aux enseignants, interventions en classe, travail en réseau, etc. Cependant, les rares études portant sur l'activité de ces professionnels constatent que les prises en charge individuelles continuent à prédominer, tandis que les pratiques collaboratives peinent à se développer. Elles évoquent la question du rôle des intervenants à l'école comme une problématique centrale, sans toutefois définir ce concept. Construisant un cadre conceptuel articulant des apports théoriques allant de la sociologie compréhensive à la clinique de l'activité, nous avons cherché à comprendre les pratiques de négociation de rôle des intervenants, en nous intéressant particulièrement au développement de modalités d'intervention collaboratives, et à ses implications sur les intervenants. Les articles qui composent cette thèse relatent les étapes du parcours de recherche, débouchant successivement sur de nouveaux résultats, de nouvelles questions et de nouveaux développements théoriques. Un travail méconnu de négociations et d'alliances se révèle, au coeur du métier des intervenants à l'école, qui met à l'épreuve leur construction identitaire et les confronte à des doubles contraintes. Mais d'autres méthodes d'analyse des données font apparaître des conditions auxquelles ces défis s'avèrent sources de créativité plutôt que de souffrance. Cette thèse se penche enfin sur les questions méthodologiques et épistémologiques liées à la position d'accompagnant chercheur de l'auteur. Elle témoigne d'une quête de rigueur scientifique qui s'inscrive dans un paradigme intersubjectif de production de connaissances.