L'infirmière, un soutien pour le lien d'attachement : quelles interventions infirmières en néonatologie favorisent l'élaboration du lien d'attachement entre les nouveau-nés prématurés et leurs parents, plus spécifiquement avec leurs pères ?

FROSIO, Noémie ; GINDROZ, Héloïse ; Ghaber, Corinne (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2011.

Le contexte de notre revue de littérature se situe au sein des soins intensifs de néonatologie. Ce type de service accueille des nouveau-nés prématurés, ainsi que des nouveau-nés à terme, nécessitant des soins spécifiques. Les populations touchées par notre question sont les nouveau-nés prématurés, leurs parents, en particulier les pères, ainsi que les infirmières. Nous avons... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le contexte de notre revue de littérature se situe au sein des soins intensifs de néonatologie. Ce type de service accueille des nouveau-nés prématurés, ainsi que des nouveau-nés à terme, nécessitant des soins spécifiques. Les populations touchées par notre question sont les nouveau-nés prématurés, leurs parents, en particulier les pères, ainsi que les infirmières. Nous avons répertorié les principaux résultats de notre travail en trois parties La première catégorie des résultats touche les perceptions des infirmières concernant leur contribution dans le processus d’attachement entre les parents et leur nouveau-né prématuré. Ces dernières sont conscientes de l’importance de leur rôle. La seconde partie traite de la comparaison entre les pères et les mères concernant leur perception de l’attachement ainsi que la communication des infirmières. Les résultats démontrent qu’il existe des différences considérables entre les mères et les pères. La dernière partie comprend prioritairement les pères. Les principaux résultats concernent leurs perceptions et démontrent que ces derniers ont des priorités, ainsi que des besoins spécifiques. La naissance du lien d’attachement avec leur nouveau-né prématuré dépend de plusieurs facteurs, notamment de la proximité physique. Les principales perspectives identifiées sont les suivantes. Tout d’abord, la nécessité de réaliser des recherches infirmières en Suisse, afin d’identifier les besoins et les particularités des pères de nouveau-nés prématurés hospitalisés dans notre pays. Ensuite, nous avons réfléchi à une étude comparant un groupe de pères ayant la possibilité de rester auprès de leur bébé, et un second n’ayant pas cette possibilité, le but étant d’observer leur perception concernant leur processus d’attachement avec leur nouveau-né.