La grossesse chez la femme souffrant de schizophrénie

Giacomini, Stellio ; Grandjean, Cynthia ; Cordier, Suzanne (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2011.

L'individu possède une perception mentale de ce qui le constitue se définissant par le "concept de soi". Chez la femme, la grossesse est susceptible d'altérer ce dernier, au travers d'un changement de rôle mais également par d'importants bouleversements de l'image corporelle, induisant dès lors une perturbation dans la façon qu'elle possède de se percevoir. Mais qu'en est-il lorsque la... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    L'individu possède une perception mentale de ce qui le constitue se définissant par le "concept de soi". Chez la femme, la grossesse est susceptible d'altérer ce dernier, au travers d'un changement de rôle mais également par d'importants bouleversements de l'image corporelle, induisant dès lors une perturbation dans la façon qu'elle possède de se percevoir. Mais qu'en est-il lorsque la femme présente déjà au préalable des troubles de la perception de soi, comme dans une pathologie telle que la schizophrénie ? Il est vrai que la prise en charge de cette dernière comprend des traitements médicamenteux conséquents et qu'il paraît évident de se questionner à propos de leur impact sur un futur enfant. De plus, divers facteurs sociaux et symptomatologiques propres à cette pathologie nous font présumer que ces femmes sont plus à risque de grossesses non désirées. Dans ce travail, nous chercherons à dégager, au travers de quelques exemples liés à cette problématique, quels sont les enjeux de l'accompagnement infirmier afin de permettre à une femme souffrant de schizophrénie de vivre pleinement son expérience de la maternité. Ce thème demande un meilleur éclairage pour permettre de briser les préjugés qu'il véhicule, encore aujourd'hui, dans l'imaginaire social. Les différentes littératures publiées sur notre sujet ont été examinées et sélectionnées au travers des bases de données telles que CINAHL, Medline, PsycINFO ou encore Ascodocpsy. Les mots-clé utilisés sont, entre autres, schizophrenia, mental disorders, psychiatric care, women, pregnancy, perinatal nursing. Certains auteurs ont également été sollicités. Nos critères d'inclusion concernent : une date de parution ultérieure à 2005, des revues infirmières, dans la mesure du possible, mais aussi une évaluation de pertinence au moyen de la pyramide des preuves ainsi que la lecture des résumés. Sur quarante articles retenus, dix ont été utilisés pour alimenter la discussion. Cependant, nous avons pu mettre en évidence la quasi inexistence des recherches infirmières dans ce domaine. C'est pourquoi nous avons sélectionné cinq études, ou revues de littérature, apportant un niveau de preuve suffisamment élevé pour être exploités. Les cinq autres articles constituent des avis d'experts et viseront à soutenir les résultats des études sus-mentionnées. Nous avons extrait des dix textes les éléments apparaissant à plusieurs reprises dans les articles sélectionnés, au moyen d'un tableau de corrélation, qui nous a permis de recenser les points convergents. Les cinq thèmes retenus sont : la gestion du traitement antipsychotique, les complications de la grossesse, les enjeux psycho-sociaux, le mode de vie, ainsi que les compétences des soignants. Les recommandations infirmières préconisent une prise en charge holistique dans laquelle l'infirmière a le devoir de prendre ces différents éléments en compte dans la prise en charge, limitant ainsi un certain nombre de risques au moyen d'actions d'éducation, de prévention et de promotion de la santé. Elle est au centre de l'information et mobilise tout le réseau interdisciplinaire, assurant ainsi une continuité des soins. Notre question de recherche démontre la complexité de la prise en charge de cette population de femmes et met l'accent sur la nécessité de mener des études supplémentaires, afin de leur offrir un accompagnement optimal.