Le refus alimentaire de la personne âgée institutionnalisée capable de discernement : quelle prise en charge infirmière ?

Ayigah, Koffi Raoul ; Mudry Gillioz, Mireille ; Farine, Antonina (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2011.

Fortement interpellés par des situations de refus de soins émanant de personnes âgées institutionnalisées capables de discernement et par la façon dont les équipes y répondaient, nous avons décidé d’explorer cette thématique sous l’angle du refus alimentaire, puisque l’alimentation en gériatrie est un soin à part entière. La question à laquelle nous avons cherché à... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Fortement interpellés par des situations de refus de soins émanant de personnes âgées institutionnalisées capables de discernement et par la façon dont les équipes y répondaient, nous avons décidé d’explorer cette thématique sous l’angle du refus alimentaire, puisque l’alimentation en gériatrie est un soin à part entière. La question à laquelle nous avons cherché à répondre par cette revue de littérature est : Comment prendre en soin une personne âgée institutionnalisée ayant sa capacité de discernement et refusant de s’alimenter, de façon éthique ? L’analyse des neuf articles retenus nous a permis d’évoquer les raisons pouvant être à l’origine du refus alimentaire de la personne soignée, de faire un lien entre l’attitude soignante face au refus alimentaire et la maltraitance, et d’identifier les refus alimentaires comme des sources de conflits pour les soignants. Nous avons également pu mettre en évidence les attitudes soignantes recommandées. En amont de la problématique, il s’agit de soigner la qualité de la relation, de respecter les souhaits des personnes soignées concernant les repas et le cadre dans lequel ils sont pris, ainsi que de se former, afin d’être en mesure de les soutenir dans leurs choix. Face au refus alimentaire, il est essentiel d’évaluer la demande tout en respectant une démarche éthique, et après une prise de position, il s’agit de continuer à accompagner la personne.