Faculté de médecine

La toxicité cardiaque des anthracyclines dans le traitement des tumeurs de l'enfant

Donatiello, Cosima ; Oberhänsli, Ingrid (Dir.)

Thèse de doctorat : Université de Genève : 2002 ; Méd. 10264.

Les anthracyclines, famille d'antitumoraux, présentent une toxicité cardiaque liée à la formation de radicaux libres, bien connue depuis les années 70. La cardiotoxicité (aiguë/chronique) est exacerbée par des facteurs de risque (dose, temps). Les moyens d'évaluation sont l'électrocardiogramme et l'échocardiogramme. Notre étude rétrospective porte sur 36 patients, dont 12 ont été... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Les anthracyclines, famille d'antitumoraux, présentent une toxicité cardiaque liée à la formation de radicaux libres, bien connue depuis les années 70. La cardiotoxicité (aiguë/chronique) est exacerbée par des facteurs de risque (dose, temps). Les moyens d'évaluation sont l'électrocardiogramme et l'échocardiogramme. Notre étude rétrospective porte sur 36 patients, dont 12 ont été reconvoqués. Les doses totales cumulées vont de 60 à 540 mg/m² (en moyenne 223 mg/m²). Le paramètre échographique considéré est la fraction de raccourcissement, pathologique en dessous de 30%. Les patients avec une dose cumulée totale supérieure à 300 mg/m² ont une fraction de raccourcissement finale significativement basse et les patients suivis à long terme montrent une cardiotoxicité dépendant de la dose et du temps plus marqué. Il est donc important d'étudier toutes les stratégies cardioprotectrices.