Est-ce que l'offre en soins reçue par les patients transgenres est superposable à celle proclamée dans le référentiel des compétences de la profession infirmière ?

Montmollin, Annie de ; Dzemaili, Shota ; Bigoni, Catherine (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2011.

Introduction : Passant pour être une société ouverte d’esprit, moderne, une « société du 21e siècle », la société occidentale a encore et toujours des préjugés discriminants et violents envers les personnes transgenres. Que ce soit au sein de leur famille, au travail ou dans la rue, la population transsexuelle traverse des épreuves traumatisantes ne leur permettant pas toujours de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Introduction : Passant pour être une société ouverte d’esprit, moderne, une « société du 21e siècle », la société occidentale a encore et toujours des préjugés discriminants et violents envers les personnes transgenres. Que ce soit au sein de leur famille, au travail ou dans la rue, la population transsexuelle traverse des épreuves traumatisantes ne leur permettant pas toujours de révéler leur identité ou de simplement vivre leur vie. Malgré que le code de déontologie des infirmières précise de prodiguer des soins aux personnes dans le besoin, ces préjugés se retrouvent même dans les soins de santé. Objectif : Le but de cette recherche de revue littéraire est de mettre en évidence le vécu de la population transgenre dans notre société et dans les soins, en répondant à la question suivante : « Est-ce que l'offre en soin reçue par les patients transgenres est superposable à celle proclamée dans le référentiel des compétences de la profession infirmière ? ». Méthode : Recherche d’articles scientifiques de l’année 2004-2011, à partir des bases de données CINAHL, Pubmed et Medline OvidSP. Certains critères d’inclusion ou d’exclusion ont été introduits pour préciser notre recherche. Les MeSH terms ont été nécessaires afin de traduire les descripteurs en anglais des mots clés. Les articles analysés ont été mis sous forme de tableau. Résultats : La construction des synthèses a été élaborée par la sélection de 11 études et articles scientifiques. Les résultats démontrent l’importance de l’impact de l’inertie sociétale sur les soins et la santé des transgenres. Cette communauté est invisible dans les soins et les professionnels n’ayant aucune connaissance sur le sujet sont tenté de réagir de la même façon que la société dans laquelle ils vivent, en étant jugeants, discriminants et voir violents. Conclusion : Tout en restant professionnel et en se référent aux compétences infirmières, il est possible d’offrir un soin de qualité sans pré-requis sur la population transgenre. Ce travail a démontré une nécessité de s’informer sur le terrain, de former le corps infirmier mais surtout d’effectuer plus d’études scientifiques et de recherches dans le milieu des sciences infirmières.