Comment l'infirmière peut-elle accompagner vers l'acceptation de sa nouvelle image corporelle un adulte ayant subi l'amputation d'un membre ?

Epp, Cécile ; Favrat, Stéphanie ; Dupuis, Patricia (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2011.

Lors d’une amputation, en plus d'une perte physique, s'ajoute une perte de fonction, de sensation et un changement de l’image corporelle. Cependant, les aspects psychologiques ne sont pas suffisamment inclus dans la prise en charge en milieu somatique. Cette problématique nous a donc amené à la question suivante : comment l’infirmière peut-elle accompagner vers l’acceptation de sa... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Lors d’une amputation, en plus d'une perte physique, s'ajoute une perte de fonction, de sensation et un changement de l’image corporelle. Cependant, les aspects psychologiques ne sont pas suffisamment inclus dans la prise en charge en milieu somatique. Cette problématique nous a donc amené à la question suivante : comment l’infirmière peut-elle accompagner vers l’acceptation de sa nouvelle image corporelle un adulte ayant subi l’amputation d’un membre ? A travers notre revue de littérature de neuf articles, principalement de recherches, nous avons pu mettre en avant les principaux troubles rencontrés par cette population, soit l’anxiété, la dépression ainsi que les troubles de l’image corporelle, ceci indépendamment du type d’amputation, de l’âge des personnes concernées et de leur statut social. Nos résultats mettent en avant que l’accompagnement psychologique doit faire partie intégrante du projet de soins. Les actions à mettre en place sont notamment : accompagner le patient ainsi que sa famille dans ce processus de deuil et de transition, lui apporter du soutien et l’aider à retrouver son autonomie. L’infirmière peut également identifier avec le patient des stratégies de coping qui lui permettront de s’engager dans sa prise en charge, de trouver un sens positif à son expérience, de percevoir un contrôle sur son handicap et d’améliorer son adaptation psychosociale à son amputation.