Suicide en psychiatrie : prévention et impacts sur l'équipe infirmière

Maulaz, Valérie ; Hämmerli, Lucie ; Salsac, Olivier (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2011.

Contexte : En Suisse, trois à quatre individus se suicident chaque jour. Dans la plupart des cas, ces personnes ont eu un contact avec les milieux de soins psychiatriques. But : Le but de cette revue est de savoir quels sont les moyens pour une équipe infirmière en psychiatrie de prévenir le suicide d’un patient, mais aussi d’identifier les impacts émotionnels et professionnels que cela... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Contexte : En Suisse, trois à quatre individus se suicident chaque jour. Dans la plupart des cas, ces personnes ont eu un contact avec les milieux de soins psychiatriques. But : Le but de cette revue est de savoir quels sont les moyens pour une équipe infirmière en psychiatrie de prévenir le suicide d’un patient, mais aussi d’identifier les impacts émotionnels et professionnels que cela peut avoir sur les soignants si leur prise en charge échoue et qu’il y a passage à l’acte. Méthode : La première étape de la méthode a été de choisir quatre concepts centraux, qui ont été introduits dans les bases de données CINHAL, PubMED et PsycINFO. Suite à l’obtention de nombreux articles, des critères d’inclusion et d’exclusion ont été définis. Ils ont permis de retenir huit articles qui ont été analysés à l’aide de la grille de lecture de l’université de Laval (Canada). Les résultats sont présentés sous forme de synthèse narrative. Résultats : En ce qui concerne les moyens de prévention du suicide en psychiatrie, ils sont divers et nombreux. En effet, il en existe trois catégories : les facteurs prédictifs, qui sont les signes que l’on peut observer chez des patients, mais aussi les contextes psychologique, biologique et socio-économique de ceux-ci ; les moyens mis en place par les institutions ; le rôle et les compétences des infirmières. En ce qui concerne les impacts, ils peuvent être de deux types, à savoir émotionnels et professionnels. Conclusion : Les résultats sont concluants, mais révèlent malgré tout des limites. En effet, si les moyens de prévention sont nombreux et variés, il n’existe toutefois pas de modèle de prédiction valable. De plus, suite aux impacts importants du suicide d’un patient sur les infirmières en psychiatrie, il n’existe aucune action concrète leur permettant de surmonter une telle épreuve. Cela devrait donc faire état d’une future recherche afin de garantir une meilleure prise en charge des patients et des infirmières.