Quelle est la perception des infirmières face à la sexualité des personnes âgées vivant en EMS ?

Wanika, Lily ; Ngantchue Djampang, Sidoine ; Marti Durussel, Josiane (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2011.

La prise en charge du besoin sexuel des personnes âgées demeure un problème présent dans les EMS. Il reste un sujet tabou qui suscite parfois des réactions négatives de la part du personnel soignant, qui peut aboutir jusqu’à l’établissement d’interdictions. Il est commenté dans les colloques, dans les couloirs mais rarement on a pris la peine de demander aux concernés ce qu’il... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La prise en charge du besoin sexuel des personnes âgées demeure un problème présent dans les EMS. Il reste un sujet tabou qui suscite parfois des réactions négatives de la part du personnel soignant, qui peut aboutir jusqu’à l’établissement d’interdictions. Il est commenté dans les colloques, dans les couloirs mais rarement on a pris la peine de demander aux concernés ce qu’il en était vraiment, quelles étaient leurs attentes sur le plan sexuel ou affectif. Le fait que les stéréotypes et les préjugés de la société et des soignants en EMS caractérisent cette population du 3ème âge par l’âgisme : il conduit à une non-prise en charge du besoin sexuel des personnes âgées qui demeure un sujet ignoré. But : par notre travail de Bachelor, nous explorons les attitudes des infirmières face aux besoins sexuels des personnes âgées en EMS Méthode : nous avons utilisé 6 articles scientifiques trouvés dans la base de donnée CINAHL. Résultats :nous avons relevé les thèmes suivants : l’attente des résidents face à leur expression sexuelle, l’attitude des soignants, les obstacles par rapport aux soignants et aux personnes âgées, les actions mises en place pour répondre à ce besoin, la connaissance et le comportement des personnes âgées. Conclusion : Le besoin sexuel des personnes âgées en EMS reste un sujet difficilement abordé avec les résidents et intégré dans leurs projets de soins. Au lieu d’ignorer ce besoin, on devrait laisser chaque résident l’exprimer à sa manière tout en veillant au respect des uns et des autres. C’est au personnel de rendre cela possible en étant tolérant, et en laissant de côté leurs préjugés et croyances.